BFMTV

Baignade dans la Seine: objectif 2024

CARTE - La mairie de Paris a présélectionné neuf sites sur la Seine qui pourraient devenir des zones de baignades si la qualité de l'eau le permet. Anne Hidalgo s'engage à y parvenir à l'horizon 2024, année des Jeux Olympiques pour lesquels Paris est candidate.

En 1988, Jacques Chirac s'était engagé à rendre la Seine baignable. Près de 30 après Anne Hidalgo s'est emparée du projet et compte bien cette fois-ci le mener à terme. La mairie de Paris s'est en effet fixé un objectif très clair: pouvoir se baigner dans la Seine d'ici 2024. La municipalité a d'ores et déjà présélectionné 9 sites sur lesquels au moins un ou deux seront définitivement choisis pour devenir des zones de baignade. 

A l'ouest, les sites retenus s'étendent du Bois de Boulogne à l'île au Cygnes en passant par le port de Javel. Le Trocadéro a également été présélectionné, un site emblématique avec pour décor la Tour Eiffel. En descendant la Seine, le port de l'Hôtel de Ville pourrait aussi devenir zone de baignade avec un aménagement qui pourrait s'inscrire dans le cadre de la piétonisation des berges rive droite. Le Port des Saint-Pères dans le 6e arrondissement, mais aussi les ports Henri IV (4e et 5e), celui d'Austerlitz et de Bercy dans les 12e et 13e arrondissements sont à l'étude.

Tous ces sites sont étudiés notamment en fonction de l'accès au public mais aussi de l'ensoleillement ou encore de la possibilité d'y installer une plage.

"Un héritage pour les Parisiens"

Mais avant d'y parvenir, il faudra améliorer la qualité de l'eau de la Seine et diminuer la pollution. "C'est notre principal sujet et donc on travaille aujourd'hui sur comment rendre cette eau baignable, explique sur BFM Paris Célia Blauel, adjointe à l'Environnement à la mairie de Paris. L'objectif fixé à 2024 pourrait permettre d'organiser des épreuves des Jeux Olympiques dans la Seine, si Paris est choisie par le comité olympique. 

"On a envie d'accueillir une épreuve des jeux dans la Seine mais avec avant tout l'idée d'avoir un héritage pour les Parisiens. Derrière les Jeux, il y a avant tout l'idée d'une baignade ouverte au grand public pour les Parisiens", poursuit Célia Blauel. 

Ces dernières années, la qualité de l'eau de la Seine s'est déjà nettement améliorée. Ponctuellement, des baignades en eau libre ont été organisées comme l'été dernier sur le bassin de la Villette. En décembre dernier, les organisateurs de Paris à la nage avaient toutefois renoncé à la Coupe de Noël, faute d'autorisation à cause de la qualité de l'eau.

Mais dès cet été, les Parisiens pourront déjà plonger dans le bassin de la Villette. Le Conseil de Paris a autorisé l'aménagement d'une baignade publique dans le bassin, situé dans le 19e arrondissement. Trois aires de baignade seront proposées aux nageurs.

dossier :

Anne Hidalgo

Carole Blanchard