BFMTV

Baccalauréat: comment gérer son stress avant et pendant les épreuves

Des bacheliers travaillent sur leurs épreuves. -

Des bacheliers travaillent sur leurs épreuves. - - (photo d'illustration) - AFP

À une semaine du lancement du baccalauréat 2019, les 800.000 candidats vont devoir gérer leur trac pour ne pas se laisser submerger et perdre leurs moyens. Voici quelques astuces et conseils simples pour mieux appréhender ses examens.

Il reste une semaine aux lycéens français pour se préparer aux épreuves du baccalauréat 2019 qui débutera lundi prochain. Plus l'échéance approche, et plus le stress peut prendre de place, jusqu'à faire perdre ses moyens au moment venu.

Le stress, c'est d'abord une réaction psychologique et physique de l'organisme qui peut entraîner des symptômes "courants" comme l'augmentation du rythme cardiaque, l'accélération de la respiration, l'estomac noué... Mais pour certains, ce trac "stimulant" se transforme parfois en réel handicap: panique, perte de capacité à réagir ou réfléchir... Bref, pour l'éviter, il existe quelques astuces facilement applicables par nos étudiants en devenir.

  • Prendre soin de son corps

Il faut savoir que la fatigue accélère le stress. En période d'examens ou de pré-examens, il est donc très important de dormir correctement. Le manque de sommeil met en effet dans un état d'excitation auquel l'organisme n'est pas habitué et il est par conséquent recommandé de maintenir un rythme de sommeil normal.

De même que conserver une routine de coucher et de lever vous permettra d'être dans de bonnes conditions pour commencer une journée d'épreuves; pas de risque d'être en retard, prendre le temps de petit-déjeuner...

  • Bien s'alimenter

L'alimentation joue aussi un rôle clé dans la gestion du stress. Pendant cette période, il est encore plus important de manger équilibré et de faire le plein d'énergie (fruits, vitamines, féculents).

Attention, par exemple le soir, à ne pas faire des repas trop lourds qui pourraient vous empêcher de trouver rapidement le sommeil en plus de cogiter à ce qui vous attend le lendemain.

  • Se faire plaisir

C'est la dernière ligne droite et certains envisagent peut-être de redoubler d'efforts côté révisions. Logique, sauf qu'à ce stade, inutile de s'enfermer et de s'isoler pendant des heures alors ne négligez pas vos moments de détente.

Il est plutôt recommandé de faire des pauses pour s'aérer l'esprit avant la grande échéance histoire de ne pas s'écrouler, par la suite, en cours de route. Pour cela, ne laissez pas de côté le contact social, qui vous aidera à vous détendre et à vous sentir soutenu. N'hésitez pas, non plus, à inclure dans votre planning des moments pour vous faire plaisir. Pratiquez des activités (du sport, une balade, un cinéma...) qui vous permettront de décompresser et d'être plus efficace ensuite.

Écouter de la musique qui vous plaît, et plus encore de danser, procurerait du bonheur et donc de bonnes ondes. Lorsque vous vous déhanchez au son de vos artistes préférés, les muscles de votre corps se libèrent et votre cerveau envoie un message de bien être utile, notamment, avant des oraux. C'est en tout cas ce que conseille Chilina Hills, experte internationale en communication, dans son livre 97 exercices décalés pour prendre la parole n'importe où, n'importe quand, avec (presque) n'importe qui.

  • Miser sur la respiration abdominale

Avant une épreuve, il n'est pas rare de sentir l'angoisse monter. Pour évacuer ce tract qui vous noue le ventre, mettez vous à la respiration abdominale. Gonflez le ventre en inspirant et videz le doucement en expirant. Cette pratique permet de se relâcher et vous pourrez ainsi vous concentrer sur vous, et l'épreuve qui vous attend.

Idem lorsque vous découvrez votre sujet. Attention à ne pas céder à la panique s'il s'agit du chapitre que vous avez le moins révisé. Essayez de ne pas vous laisser envahir par l'angoisse et rassemblez tranquillement vos idées. Vous dire que vous allez échouer en début d'examen n'aura qu'une influence négative sur la suite, alors surtout, ayez confiance en vous!

Manon Fossat