BFMTV

Avec sa "Banque du coeur", Cyril Hanouna veut se mettre dans les pas de Coluche

Cyril Hanouna

Cyril Hanouna - Joel Saget / AFP

L'animateur de C8 veut lancer "une banque du coeur", pour marquer son soutien au mouvement des gilets jaunes.

"Je pense qu'on peut faire plus pour ces gens". Touché par les revendications des gilets jaunes, Cyril Hanouna a décidé de lancer une "banque du coeur". L'animateur vedette de C8, qui avait évoqué le projet dans Touche pas à mon poste, en a précisé la teneur, ce vendredi matin sur Europe 1 au micro de Nikos Aliagas:

"On a eu une idée avec mes équipes, on s'est dit 'pourquoi ne pas créer une espèce de banque du coeur, qui ne prêterait pas de l'argent', parce que l'argent c'est un peu tabou mine de rien. Alors il y a les Restos du coeur qui font un travail exceptionnel et dont on a besoin (...) Mais il y a aussi de plus en plus de gens qui ont besoin de faire un plein d'essence en plus dans le mois et qui n'arrivent pas à le faire".

L'idée de ce projet aux contours assez flous, est venue à l'animateur après qu'il a reçu à plusieurs reprises des représentants des gilets jaunes sur le plateau de son émission Touche pas à mon poste!. "J'ai vu la détresse", assure-t-il sur Europe 1. Emu par toutes ces "familles qui ont du mal à vivre", et constatant que ces gilets jaunes constituent le public qui le regarde chaque soir, Cyril Hanouna a donc décidé de mettre la main à la poche et de solliciter "les privilégiés". 

L'animateur, qui avait soutenu le candidat Macron lors de l'entre-deux tours de la présidentielle et lui avait souhaité un bon anniversaire dans son émission, en décembre 2017, a largement contribué à porter le message des gilets jaunes. Invitant sur le plateau de Touche pas à mon poste!, le 20 novembre, Maxime Nicolle, connu sous le pseudonyme de Fly Rider, une personnalité controversée du mouvement, qui n'hésite pas à relayer sur son compte Facebook rumeurs et autres fake news.

"Coluche, ça a toujours été un modèle"

"Aujourd'hui, il y a beaucoup de privilégiés, alors bien sûr, on paie des impôts, mais je pense qu'on peut faire plus pour ces gens. Bien sûr, le gouvernement doit agir, bien sûr, ce que font les gilets jaunes, et ce qu'ils ont fait pacifiquement est très important pour tous les Français, parce que ça fait avancer les choses. Mais il faut que nous aussi, tous les privilégiés, on essaie de les aider. Au quotidien on essaie d'aider ces familles qui n'en peuvent plus, qui sont acculées et qui ne rient plus".

Difficile bien sûr de ne pas songer au message de Coluche, sur cette même antenne, le 26 septembre 1985. Appelant les restaurateurs et les agriculteurs à confier leurs excédents de nourriture, l'humoriste humaniste avait ainsi lancé l'idée d'"une grande cantine pour donner à manger à tous ceux qui ont faim".

"Coluche, ça a toujours été un modèle, assure Cyril Hanouna. Mais Coluche ce qu'il a fait, les Restos du coeur, on n'arrivera jamais à faire aussi bien que les Restos du coeur."

"Donner à des gens la possibilité de finir le mois"

Pour l'heure, la "banque du coeur" de l'animateur soulève surtout beaucoup de questions. S'il explique vouloir s'adresser "aux plus aisés", "aux chefs d'entreprise, aux gens qui ont des moyens importants" et aux artistes, (Franck Dubosc, Mouloud Achour et Michaël Youn l'ont déjà rejoint, assure-t-il), Cyril Hanouna est moins clair sur les bénéficiaires de l'opération.

Il évoque "des bénévoles qui vont étudier les dossiers", afin de "donner un coup de pouce". Sans préciser s'il s'agit de prêts ou de dons.

Il explique vouloir "redistribuer, pour donner à des gens la possibilité de finir le mois. J'espère que ce projet va voir le jour (...) On travaille tous les jours dessus et on espère qu'on va pouvoir le mettre en place très rapidement".

Magali Rangin