BFMTV

Aulnay-sous-Bois: soirée sans incident après les appels au calme

Les appels au calme se sont multipliés dans la journée de jeudi après la publication des premières conclusions de la "police des polices" qui estime que Théo, le jeune homme interpellé violemment à Aulnay-sous-Bois la semaine dernière, n'a pas été violé délibérément. Aucun incident n'a été recensé dans la nuit de jeudi à vendredi dans la ville de Seine-Saint-Denis après plusieurs nuits émaillées de violences.

Le département a connu des incidents épars notamment à Noisy-Le-Grand. Plusieurs départs de feu ainsi que des tirs de mortier artisanal ont été observés dans le quartier du Pavé-Neuf, rapporte Le Parisien. Dix-huit personnes, dont une à Aulnay-sous-Bois, ont été interpellées alors qu'un important dispositif policier a été déployé dans la soirée.

La colère se propage dans toute la France après l'interpellation de Théo qui souffre de blessures "gravissimes" comme l'a constaté l'IGPN. A Lille, quelque 300 manifestants ont dénoncé les violences policières. "Justice pour Théo et pour toutes les victimes de violences policières", pouvait-on lire sur une banderole en tête de cortège. A Rennes, 180 personnes se sont rassemblées dans le calme le long des quais avant de se diriger vers le centre en scandant des slogans hostiles à la police. 

J.C. avec AFP