Actes antireligieux en France: la difficile appréhension du profil des auteurs

Le 11 février dernier,  des tags antisémites ont été réalisés sur des portraits de Simone Veil, dans le XIIIème arrondissement de Paris.
 

Mardi, le ministère de l’Intérieur publiait les chiffres annuels sur les faits à caractères antisémites, antichrétiens et antimusulmans. Au-delà des données chiffrées concrètes, un flou persiste quant aux profils de ceux qui commettent ces actes.

Votre opinion

Postez un commentaire