BFMTV

À Vincennes, stationner plus de 2h30 coûte 35 euros

Depuis le début de l'année, les communes sont libres de fixer les prix de stationnement. À Vincennes dans le Val-de-Marne, stationner quelques heures coûte des dizaines d'euros.

Depuis le 1er janvier, les tarifs de stationnement ont changé en Île-de-France, comme sur tout le territoire national. À Vincennes (Val-de-Marne), La nouvelle politique de la ville fait grincer des dents. Stationner plus de deux heures trente dans la ville coûte désormais 35 euros.

Trente-cinq euros, c’est également le prix de l’amende rebaptisé forfait post-stationnement si les automobilistes ne s’acquittent pas des prix de stationnement. Une décision qui a du mal à passer dans la commune: "Je trouve cela excessivement cher. On se demande s’il faut payer le parcmètre ou finalement laisser notre voiture et payer l’amende", assure une habitante de la ville pour BFM Paris.

"Ici cela doit être un stationnement rotatif"

Une politique assumée par la mairie, où l’on justifie le caractère dissuasif de cette mesure: "Moins de 20 % des habitants qui payaient le stationnement, prennent désormais un risque beaucoup plus élevé donc c’est effectivement dissuasif", explique Charlotte Libert-Albanel, la maire de Vincennes

"Ici cela doit être un stationnement rotatif où les véhicules n’ont pas vocation à stationner toute une journée ou plusieurs jours d’affilée. Le système de tarification doit aider à cette rotation des véhicules notamment dans les zones relativement denses", ajoute-t-elle.

À Vincennes la solution de secours réside désormais dans les parkings souterrains, où la première heure est gratuite. Il faut ensuite débourser 4,40 euros pour trois heures de stationnement.

G.D. avec Anne-Laure Banse