BFM Auto

Stationnement: ce que vont coûter les PV en 2018 ville par ville

CARTE - À compter du 1er janvier 2018, les traditionnels PV de stationnement vont disparaître au profit du "forfait post-stationnement" dont le montant est librement fixé par les municipalités. BFM Auto vous dévoile combien vous allez payer dans votre commune.

C'est l'une des révolutions majeures de 2018. Dès le 1er janvier, les PV de stationnement n'existeront plus. Les automobilistes devront toutefois continuer à passer par la case horodateur lorsqu'ils garent leur véhicule sur la voie publique. À compter de cette date, ceux qui ne s'acquittent pas de leur stationnement (ou dépassent la durée autorisée) s'exposeront non plus à la traditionnelle "prune" à 17 euros mais au "forfait post-stationnement", ou "FPS". Un nouveau dispositif dont le montant est librement fixé par les municipalités. 

"Pour ceux qui paient, rien ne change", précisait, mi-octobre, Guy Le Bras, le directeur général du Groupement des autorités responsables de transport (Gart), l'organisme rassemblant les collectivités territoriales exerçant la compétence "transport". Mais, pour les 70% d'automobilistes qui préfèrent prendre un PV plutôt que mettre quelques pièces dans un parcmètre, la facture risque d'être -beaucoup- plus salée qu'avant, comme l'indique notre carte ci-dessous. 

Si la carte ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.

Jusqu'à 250% d'augmentation du prix du PV 

À Lyon (Rhône), le montant du forfait post-stationnement a été fixé entre 35 et 60 euros, en fonction de la zone où l'infraction sera relevée. Un choix assumé par la municipalité qui souhaite que "les automobilistes paient leur stationnement en surface ou empruntent les transports en commun". Ainsi, dans cette ville, les conducteurs abonnés aux PV de stationnement verront donc le montant de ceux-ci augmenter de 250%.

D'autres municipalités ont décidé d'adopter une stratégie bien différente. Leurs édiles ayant résisté à la tentation d'augmenter fortement le montant des PV afin de ne pas matraquer les automobilistes. Ainsi, les métropoles de Lille (Nord) et Marseille (Bouches-du-Rhône) ont choisi de calquer le montant du forfait post-stationnement sur celui du PV de stationnement, soit 17 euros.

Mieux, certaines villes ont réduit le montant de la prune. C'est par exemple le cas de Nancy (Meurthe-et-Moselle), où le montant du FPS variera entre 10 et 15 euros, de Nice (Alpes-Maritimes) où il en coûtera 16 euros, de Créteil (Val-de-Marne) où l'amende a été fixée à 15 euros. 

Le stationnement gratuit dans certaines villes... et de fortes majorations en cas d'impayés

Comme l'indique la loi, les municipalités ont jusqu'au 31 décembre 2017 pour fixer le montant du forfait post-stationnement sur leurs territoires. Passé ce délai, si le tarif de cette nouvelle amende n'a pas été présenté et adopté en conseil municipal, les conducteurs ne seront pas verbalisables. 

À noter que les automobilistes auront toujours 90 jours pour s'acquitter de leur prune. Mais passé ce délai, il s'exposeront à une majoration du montant de leur PV. Comme le rappelait en octobre le magazine AutoPlus, "le forfait post-stationnement sera alors transformé en amende pénale". Son montant d'origine "toujours dû sera automatiquement majoré de 50 euros". 

Antonin Moriscot et Pauline Ducamp, avec Émeline Gaube