BFMTV

Pour les astronautes américains, objectif Mars avant 20 ans

Vidéo d'animation de la Nasa présentant une mission prévue pour 2025, durant laquelle des astronautes vont capturer un astéroïde.

Vidéo d'animation de la Nasa présentant une mission prévue pour 2025, durant laquelle des astronautes vont capturer un astéroïde. - -

La Nasa a indiqué lundi que la conquête martienne allait devenir son unique priorité, et ce malgré les restrictions budgétaires.

Fouler le sol martien? Une priorité absolue pour la Nasa. L'agence spatiale américaine a indiqué lundi qu'elle allait mobiliser toutes ses ressources pour réussir, d'ici vingt ans, à envoyer des astronautes sur Mars.

Charles Boden, le patron de la Nasa l'a affirmé sans ambages, en ouverture d'une conférence de trois jours consacrée à la conquête de Mars: "Un vol habité vers Mars est aujourd'hui l'ultime destination de l'humanité dans notre système solaire et est la priorité de la Nasa." Il a ajouté que l'ensemble du programme d'exploration spatial américain allait être "aligné pour soutenir cet objectif".

Et ce, malgré un budget restreint. Le président Barack Obama a en effet récemment proposé au Congrès une enveloppe de 17,7 milliards de dollars pour la Nasa en 2014, une baisse par rapport aux années précédentes.

Un an dans l'avant-poste orbital

Les recherches menées dans la Station spatiale internationale (ISS), où six astronautes vivent six mois d'affilée, préparent déjà des missions de longue durée vers une astéroïde et Mars. Celles-ci étudient les effets de la microgravité et des radiations cosmiques sur l'organisme humain, et testent des technologies qui seront nécessaires à ce périple.

Mais la Nasa compte franchir un pas nouveau pas en 2015. Dans trois ans, un astronaute américain et un cosmonaute russe sont appelés à passer un an dans l'avant-poste orbital, ce qui correspond à quelques mois près à la durée d'une mission martienne.

L'étape suivante est prévue pour 2025, date à laquelle des astronautes auront pour objectif de capturer et remorquer un petit astéroïde à bord de la capsule Orion, actuellement en développement. Une mission qui permettra "le développement des technologies et des capacités nécessaires pour des missions habitées vers Mars", a précisé Charles Bolden.

Une sonde sur Mars en novembre

L'agence prévoit également l'envoi d'un nouveau robot sur Mars en 2022, afin de ramener ultérieurement des échantillons de sol martien sur la Terre. Et dès novembre, elle entend envoyer une sonde vers la planète rouge afin d'analyser la haute atmosphère martienne.

Actuellement, le principal frein à la conquête martienne est l'entrée dans l'atmosphère de la planète, réputée très difficile. Depuis le début de l'exploration robotique de Mars il y a 40 ans, le taux de réussite est de moins de 50%.


À LIRE AUSSI:

>> La conquête de Mars jugée possible par la Nasa

>> Le robot Curiosity, plus fort que le Soleil
>> La Nasa tente de capturer un astéroïde, tremplin pour aller sur Mars