BFMTV

Mars: de nouvelles images spectaculaires de la planète rouge envoyées par Perseverance

La NASA a dévoilé, sur Twitter ce vendredi, de nouveaux clichés envoyés par le robot Perseverance depuis la planète Mars.

Le rover Perseverance, qui s'est brillamment posé sur Mars ce jeudi afin d'y chercher des traces de vie ancienne, a envoyé aux équipes de la NASA une série de nouvelles photos prises depuis la planète rouge ce vendredi. La veille, peu après avoir atterri, le robot américain avait déjà envoyé deux premières images en noir et blanc, ravissant les internautes, qui n'ont pas manqué de détourner les images avec humour.

Cette fois, les clichés sont en couleur et dans une définition nettement supérieure. La première photo montre le rover Perseverance jeudi, juste avant son atterrissage, avec le sol martien en fond.

"J'ai hâte de commencer" la mission

"Le moment dont a rêvé mon équipe depuis des années est désormais une réalité. Osez faire de grandes choses", a tweeté le compte Twitter officiel du robot. "Cette photo, prise par un appareil photo qui se trouve sur mon 'jetpack' (réacteur dorsal), me montre dans les airs, juste avant que mes roues ne touchent le sol" de Mars.

Un autre cliché, lui aussi en couleur, montre l'une des roues du rover américain, ainsi que la surface mi-sableuse, mi-rocheuse de la planète, dans une teinte sépia. "J'adore les roches", a commenté le compte Twitter du robot, qui écrit (non sans humour) en sa personne. "Regardez celles qui se trouvent près de ma roue. Sont-elles volcaniques ou sédimentaires? Quelle histoire racontent-elles? J'ai hâte de le découvrir".

"Tant de choses à explorer"

Enfin, le compte Twitter de Perseverance a révélé une troisième photo du sol rocheux de Mars, légendée de manière presque poétique: "Un horizon ouvert, avec tant de choses à explorer. J'ai hâte de commencer".

Pour la première fois, la mission "Mars 2020" de l'agence spatiale américaine a comme but explicite de trouver des traces de vie ancienne sur la planète rouge, en collectant pendant plusieurs années jusqu'à une trentaine d'échantillons de roche.

Les tubes scellés devront ensuite être rapportés sur Terre par une future mission, dans les années 2030, afin d'être analysés et de peut-être enfin pouvoir répondre à "l'une des questions qui nous habitent depuis des siècles, à savoir: sommes-nous seuls dans l'univers?", a souligné Thomas Zurbuchen, administrateur associé pour la science à la Nasa.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV