BFMTV

Curiosity photographie deux éclipses solaires sur Mars

La lune Phobos passant entre le Soleil et Mars, photographiée par le robot Curiosity le 26 mars 2019.

La lune Phobos passant entre le Soleil et Mars, photographiée par le robot Curiosity le 26 mars 2019. - NASA/JPL-Caltech/MSSS

Le robot de la Nasa a pris des clichés lors du passage de Phobos et Déimos, deux lunes martiennes, devant le Soleil.

Ce n'est pas une première mais c'est toujours impressionnant. Au cours du mois de mars, le robot américain Curiosity a filmé deux éclipses solaires sur Mars, a révélé la Nasa ce jeudi

Le 17 mars, c'est d'abord Déimos, l'une des deux lunes de Mars, qui est passée entre la planète et le Soleil. Elle est tellement petite avec ses 2,3 kilomètres de diamètre, relève la Nasa, que c'est en réalité un "transit" et non une réelle éclipse. 

La lune Deimos transitant devant le Soleil, le 17 mars 2019. Crédit: NASA/JPL-Caltech/MSSS

Le 26 mars, c'est Phobos, la deuxième lune large d'environ 11 kilomètres, qui est passée entre la planète rouge et l'astre. Ce n'était pas une éclipse totale, comme elle ne le recouvrait pas entièrement, mais une éclipse annulaire. 

La Lune Phobos passant devant le Soleil, le 26 mars 2019. Crédit: NASA/JPL-Caltech/MSSS

"Un monde à la fois semblable et différent de ce que l'on voit dehors tous les jours"

Ces images ont été immortalisées grâce à la Mast Camera (Mastcam) de Curiosity, qui lui permet grâce à des filtres solaires d'observer directement l'étoile. Le robot et ses prédécesseurs, Spirit et Opportunity, ont observé 40 éclipses de Phobos et huit transits de Déimos, précise le site Space.com

Par ailleurs, le 25 mars, une autre caméra de Curiosity a photographié l'ombre de Phobos sur Mars, alors qu'elle passait devant le Soleil lors de son coucher. De telles observations permettent entre autres aux scientifiques de mieux déterminer les orbites des satellites naturels de la planète rouge. 

"Les éclipses, les levers et couchers de soleil et les phénomènes météo rendent Mars tangible pour les gens, comme un monde à la fois semblable et différent de ce que l'on voit dehors tous les jours, pas juste comme un thème dans un livre", réagit dans le communiqué de la Nasa Mark Lemmon, un scientifique qui exploite les clichés pris par la Mastcam. 
Liv Audigane