BFMTV

Variant Delta: après Israël, Los Angeles recommande de nouveau le port du masque en intérieur

Une personne portant un masque dans un magasin Walmart à Miami, aux Etats-Unis, le 18 mai 2021 (photo d'illustration)

Une personne portant un masque dans un magasin Walmart à Miami, aux Etats-Unis, le 18 mai 2021 (photo d'illustration) - JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Les autorités sanitaires locales "recommandent fortement à tout le monde, quel que soit son statut vaccinal, de porter des masques à l'intérieur dans les lieux publics par mesure de précaution".

Après Israël, au tour du comté de Los Angeles, en Californie, de remettre en place le port du masque à l'intérieur. Symbole de la diminution de la propagation du Covid-19, mais aussi de l'avancée de la campagne vaccinale, les États-Unis avaient annoncé en mai dernier la fin du port du masque à l'intérieur pour les personnes vaccinées. Mais avec l'arrivée du variant Delta, les restrictions reviennent par endroits.

"Avec l'augmentation de la circulation du variant Delta hautement transmissible, le département de la santé publique du comté de Los Angeles recommande fortement à tout le monde, quel que soit son statut vaccinal, de porter des masques à l'intérieur dans les lieux publics par mesure de précaution", déclare un communiqué des autorités sanitaires ce lundi, expliquant que le variant Delta avait été détecté dans près de la moitié des tests sur le comté.

"Empêcher de contribuer à la propagation de Delta"

Les lieux tels que les épiceries, les magasins, les théâtres ou les cinémas sont concernés par ces recommandations, là où "vous ne connaissez pas le statut vaccinal de chacun", explique le département de santé publique.

Il rappelle que si les personnes complètement vaccinées semblent plutôt protégées contre le Delta, ce n'est pas le cas de celles n'ayant reçu qu'une seule injection. Et même si la capacité de ce variant à infecter des personnes complètement vaccinées est diminuée, elle existe. De plus, depuis le début de la pandémie, plusieurs études ont démontré que les contaminations au SARS-CoV-2 se font principalement dans des lieux fermés.

En ce sens, "si vous êtes dans un endroit où les cas grimpent, porter un masque à l'intérieur dans des espaces publics bondés est un moyen de vous empêcher de contribuer à la propagation de Delta", explique au New York Times l'épidémiologiste Bill Hanage.

Le même recul s'est produit en Israël, ou, depuis le 15 juin, les Israéliens n'étaient plus tenus de porter un masque, ni en intérieur ni en extérieur, alors que plus de la moitié des quelque neuf millions d'habitants a reçu deux doses de vaccin. Mais devant une augmentation du nombre de cas et la propagation du variant Delta, le ministère israélien de la Santé a annoncé vendredi dernier que les masques étaient à nouveau obligatoires "dans tous les lieux qui ne sont pas en plein air, à l'exception du domicile".

"Même si vous êtes vacciné, portez un masque"

Les recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé restent claires sur ce point: "Même si vous êtes vacciné, portez un masque, en particulier dans les lieux surpeuplés, fermés et mal ventilés". "Une fois que vous avez été complètement vacciné, continuez de jouer la sécurité car vous pourriez vous retrouver dans une chaîne de transmission", a réitéré vendredi, lors d'un point presse de l'OMS, Bruce Aylward, conseiller principal du directeur général de l'organisation.

En France, si le port du masque a été levé en extérieur, sauf dans les endroits regroupant du monde, il reste obligatoire dans les lieux clos, quel que soit le statut vaccinal.

Les recommandations du CDC (Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies américain), sont, elles, pour le moment toujours les mêmes. Sauf indication locale contraire aux États-Unis, les personnes complètement vaccinées n'ont plus à porter le masque en intérieur - seulement dans les transports publics - ni à respecter la distanciation sociale de deux mètres.

Avec la propagation du variant Delta dans le monde, plusieurs pays ont remis en place des restrictions, ou du moins ralenti leur déconfinement, comme le Royaume-Uni. En Asie du Sud-Est, certains États ont également remis en place un confinement face à la montée du nombre de cas ces dernières semaines.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV