BFMTV

Vaccination des 5-11 ans: la France y réfléchit, mais "pas avant 2022"

Alors que le régulateur européen du médicament a approuvé ce jeudi l'utilisation du vaccin Pfizer pour les 5-11 ans, le ministre de la santé Olivier Véran a indiqué que cette vaccination ne commencerait pas avant 2022 si elle était mise en place en France.

La France étudie la possibilité de vacciner les enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19, mais dans tous les cas, cela n'aura pas lieu avant "début 2022", a indiqué ce jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran lors d'une conférence de presse.

"Cette vaccination, si elle était décidée en France, ne commencerait pas avant le début de l'année 2022 puisqu'il faut pour cela recevoir des doses avec des dilutions de vaccins adaptées aux enfants", a déclaré Olivier Véran.

Le ministre a également annoncé saisir "le conseil consultatif national d'éthique, parce qu'il y a des questions éthiques qui se posent en termes de protection collective, de protection individuelle s'agissant des enfants" ainsi que "la Haute Autorité de Santé, pour qu'elle puisse regarder, décrypter en toute transparence l'ensemble des données à disposition et déterminer dans quel cadre, dans quel contexte on pourrait ou non ouvrir la vaccination des enfants de 5 à 11 ans."

Le vaccin Pfizer approuvé par le régulateur européen

Cette déclaration fait suite à la décision prise ce jeudi par l'Agence européenne du médicament (EMA) d'approuver l'utilisation du vaccin Pfizer pour les enfants âgés de 5 à 11 ans.

Un groupe d'experts "a recommandé d'approuver une extension de l'application du vaccin contre le Covid-19 Comirnaty (le nom commercial du vaccin, ndlr) pour inclure son usage chez les enfants de 5 à 11 ans", a-t-elle expliqué dans un communiqué.

Les 27 pays de l'UE étaient jusqu'ici autorisés à vacciner les enfants de plus de 12 ans avec le vaccin Pfizer. Quelques pays hors du continent européen ont commencé à vacciner les 5-11 ans, comme les Etats-Unis, le Canada ou encore Israël.

Emilie Roussey