BFMTV

Vaccin contre le Covid-19: l'Inserm recherche des "dizaines de milliers de volontaires"

Un vaccin - Image d'illustration

Un vaccin - Image d'illustration - PHILIPPE HUGUEN © 2019 AFP

Le président de l'Inserm, Gilles Bloch, estime qu'un possible vaccin pourrait voir le jour "au cœur de l'hiver."

Où en est-on de la recherche d'un vaccin contre le Covid-19? Invité ce lundi de France Info, Gilles Bloch, PDG de l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), a fait un point précis sur les avancées des chercheurs."Il y a une mobilisation extraordinaire de la communauté scientifique, de la communauté industrielle", a-t-il estimé, assurant que "dans les meilleurs scénarios optimistes, on pourrait avoir un vaccin au cœur de l'hiver."

"On peut être raisonnablement optimistes car il y a des essais qui sont en phase 3 (la phase précédant la mise sur le marché, ndlr). (...) Ces essais sur des milliers de volontaires sains permettent de donner des éléments d'efficacité et de sécurité", a-t-il expliqué.

"Dizaines de milliers de volontaires"

En ce qui concerne les initiatives françaises, de nombreuses avancées sont également à noter. Comme le précise encore Gilles Bloch, des essais cliniques devraient très prochainement débuter dans l'Hexagone.

"On s'est mis en configuration à la demande des deux ministères tutelles de l'Inserm - le ministère chargé de la Recherche et celui de la Santé. On a mis en place une plateforme de recrutement pour des volontaires sains, pour pouvoir accueillir des essais de grande taille en France", analyse-t-il.

A terme, l'objectif est de recruter des "dizaines de milliers de volontaires".

Neuf candidats en phase 3

La course au vaccin est donc bel et bien lancée. En août dernier, le président russe Vladimir Poutine avait assuré que son pays avait mis au point un sérum permettant d'immuniser contre le Covid-19. Une annonce accueillie de manière mitigée par l'OMS, malgré des résultats préliminaires jugés encourageants par la revue The Lancet. Par la suite, cette même revue avait finalement demandé plusieurs éclaircissements face à certaines "incohérences".

Quelques semaines plus tard, son homologue américain Donald Trump avait quant à lui estimé que les États-Unis étaient également "très proches" d'un vaccin.Une affirmation cette fois-ci jugée optimiste par le directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses Anthony Fauci, qui penche plutôt sur une homologation à la fin de l'année.

À l'heure actuelle, ils sont en réalité neuf candidats vaccins a être en évaluation de phase 3, celle qui précède la mise sur le marché. "On espère avoir les premiers résultats pour quatre de ces vaccins, probablement au mois de novembre pour des essais d'efficacité," précisait courant septembre Stéphane Paul, membre du comité vaccin Covid-19, à l'antenne de BFMTV.
https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV