BFMTV

Stade 3 du Covid-19: le ministère de la Santé adaptera "les mesures en fonction de l'évolution, des besoins"

Interrogée sur BFMTV au sujet des mesures qui seront mises en place au stade 3 de la propagation du nouveau coronavirus, la secrétaire d'État à la Santé n'a pas fait d'annonces concrètes, répétant que les mesures suivraient l'évolution de la situation.

Samedi soir, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a annoncé que 949 cas de Covid-19 avaient été confirmés en France, et que ce nouveau coronavirus avait fait 16 morts. La menace épidémique se renforçant chaque jour, le passage au "stade 3" semble de plus en plus probable. Le stade 3 est celui de l'épidémie déclarée, lors duquel on constate que le virus circule et qu'il est transmissible sur l'ensemble du territoire.

L'Italie voisine, où l'épidémie est déclarée, a pris des mesures drastiques ce week-end, mettant en quarantaine une grande partie du Nord du pays. "L'Italie a pris les mesures qui lui semblaient nécessaires, je rappelle que que c'est le troisième pays le plus touché au niveau mondial, nous en sommes loin", rappelle toutefois sur BFMTV ce dimanche Christelle Dubos, secrétaire d'État auprès du ministre des Solidarités et de la Santé.

Des "mesures seront adaptées en fonction de l'évolution"

Interrogée sur le renforcement des mesures que la France prendrait au stade 3, la secrétaire d'État est restée évasive, n'avançant que peu de mesures concrètes, et répétant qu'elles "seront adaptées en fonction de l'évolution, en fonction des besoins, ce sera peut-être du cas par cas, on verra".

"Actuellement nous avons une carte mosaïque", explique-t-elle. Parmi les zones touchées en France, "vous avez l'Oise, le Haut-Rhin, vous avez le Morbihan, la Haute-Savoie... Toutes les régions sont concernées mais tous les départements ne sont pas concernés, on n'applique pas les mêmes mesures en fonction des lieux. Au stade 3 nous verrons où nous e sommes".

En France, "à ce jour et à ce stade, il est impossible d’annoncer les mesures qui seront prises", déclarait jeudi à BFMTV.com la Direction Générale de la Santé, "c’est la situation sanitaire précise sur le territoire qui déterminera les choix de mesures prises".

En France, pour le moment, "les mesures que l'on prend, elles sont prises à l'heure à l'heure, en fonction de l'évolution, nous avons une situation qui est très évolutive", déclare sur BFMTV Christelle Dubos. "Notre objectif est de ralentir la propagation du virus, d'apporter des mesures adaptées en fonction des territoires", affirme-t-elle. Les crèches et établissements scolaires ont par exemple été fermés pour 15 jours dans les départements de l'Oise et du Haut-Rhin, où on observe une concentration de cas de Covid-19. 

Une petite idée du stade 3

Les seules mesures annoncées pour le stade 3 actuellement sont: "adopter les gestes barrières et se protéger, et faire en sorte que notre système de santé puisse absorber les personnes", explique la secrétaire d'État.

Les gestes barrières pour éviter de propager et d'attraper le Covid-19 sont de se laver régulièrement les mains au savon ou à la solution hydro-alcoolique, de tousser dans son coude, de se moucher avec des papiers jetables ou encore d'éviter de se toucher le visage.

-
- © BFMTV
"Dans l’hypothèse d’un stade épidémique avéré, l’ensemble des établissements sanitaires doivent pouvoir participer au diagnostic et à la prise en charge des patients Covid-19", est-il clairement écrit dans le guide du ministère de la Santé sur le nouveau coronavirus. Ainsi, au stade 3, "la prise en charge des patients sans critère d’hospitalisation serait réalisée en ambulatoire. Seuls les patients présentant des signes de gravités seraient pris en charge en établissements de santé", explique le document.
salomé vincendon