BFMTV
Santé

Quels sont les symptômes du Covid-19 et leur ordre d'apparition?

Particules du SARS-CoV-2

Particules du SARS-CoV-2 - HANDOUT / NATIONAL INSTITUTE OF ALLERGY AND INFECTIOUS DISEASES / AFP

Hormis la perte du goût et de l'odorat, le Covid-19 présente des symptômes très similaires à ceux de la grippe, ou d'autres maladies hivernales.

La circulation du coronavirus s'accélère de nouveau dans la population française depuis la fin de l'été, et avec l'arrivée du froid, les symptômes du coronavirus se confondent plus facilement avec ceux de la grippe ou des maladies hivernales, car il s'agit principalement des mêmes.

Le site du gouvernement liste les symptômes du coronavirus: la "fièvre ou la sensation de fièvre (frissons, chaud-froid), la toux, des maux de tête, courbatures, une fatigue inhabituelle" ou encore une diarrhée. Les fortes difficultés respiratoires peuvent intervenir dans les cas les plus graves. Le symptôme le plus parlant est la "perte brutale de l’odorat (sans obstruction nasale), et une disparition totale du goût".

· Des premiers symptômes peu spécifiques

Avec le Covid-19, "l'installation des symptômes se fait progressivement sur plusieurs jours, contrairement à la grippe qui débute brutalement", explique l'Institut Pasteur.

Les premiers signes de la maladie sont la toux et la fièvre, des symptômes peu spécifiques, semblables à ceux de beaucoup de maladies respiratoires hivernales.

Se notent d'abord des maux de tête, des douleurs musculaires et une fatigue, selon l'Institut Pasteur. Viennent ensuite la "fièvre et les signes respiratoires, souvent deux ou trois jours après les premiers symptômes".

· Des symptômes plus graves qui peuvent apparaître au bout de quelques jours

Les symptômes peuvent s'arrêter là. Pendant la première vague, lors du confinement notamment, il était d'ailleurs demandé à ceux qui ressentaient des signes légers de la maladie de rester chez eux, en attendant que la maladie passe, avec du repos. Mais à ces premiers symptômes peuvent s'en ajouter d'autres.

"Il s'écoule en moyenne une semaine entre l'apparition des premiers symptômes et l'admission à l'hôpital à la phase d'état de la maladie", explique l'Institut Pasteur. "À ce stade, les symptômes associent fièvre, toux, douleurs thoraciques et gêne respiratoire et la réalisation d'un scanner thoracique montre presque toujours une pneumonie touchant les deux poumons".

· Des réactions différentes selon les patients

Mais le Covid-19, qui reste encore méconnu des scientifiques et médecins, peut prendre d'autres formes, moins linéaires. La maladie n'a en effet pas le même impact chez tous et si l'ensemble de la population peut contracter ce coronavirus, une partie est plus en danger.

Les personnes de plus de 65 ans, celles atteintes d'une maladie chronique ou fragilisant leur système immunitaire - comme le diabète, les cancers, les antécédents cardiovasculaires... - mais aussi les femmes enceintes au 3ème trimestre de leur grossesse, sont plus à risque de développer des formes graves note le ministère de la santé.

Le site de l'Assurance Maladie souligne par exemple la "brutalité" avec laquelle les symptômes peuvent apparaître chez une personne âgée, avec parfois une atteinte du système nerveux central: "l’entourage peut constater une altération brutale de l’état général, l’apparition ou l’aggravation des capacités mentales, un état de confusion, des chutes répétées, une aggravation rapide d’une maladie déjà connue".

Des signes neurologiques ou cardiovasculaires sont beaucoup plus "rarement" décrits en cas de contamination par le Covid-19. Ils sont "plus des complications que des manifestations précoces de l’infection par SARS-CoV-2", explique le Haut Conseil à la Santé Publique.

· La perte d'odorat et de goût, signe clinique évocateur

Les pertes du goût ou/et de l'odorat sont les seuls symptômes qui permettent aujourd'hui quasiment d'assurer qu'une personne est atteinte du Covid-19. Ils surviennent chez "30 à 50% des adultes infectés" note l'Institut Pasteur. Selon les premières études, les patients avec perte d'odorat ont plus de chance de développer "un covid léger".

"Quand on regarde les différences de prévalence de la perte d'odorat, on se rend compte que pour les légers, on oscille entre 70 et 85%, et chez les malades sévères on est plus ou moins à environ 10 à 20%", expliquait début octobre sur BFMTV Jérôme Lechien, médecin ORL à l'hôpital Foch de Suresnes (Hauts-de-Seine).

· Un virus qui peut être asymptomatique

Il est également possible de ne présenter aucun symptôme du coronavirus. "L'infection peut être asymptomatique ou paucisymptomatique (entraîner pas ou peu de manifestations cliniques) chez 30 à 60 % des sujets infectés, en particulier chez les jeunes enfants (moins de 12 ans)", écrit l'Institut Pasteur.

Seul un dépistage peut aujourd'hui assurer qu'une personne est, ou n'est pas atteinte du Covid-19. En cas de symptômes, l'Assurance maladie conseille de s'isoler et de contacter son médecin traitant, mais de "ne pas se rendre directement chez le médecin, ni aux urgences de l’hôpital". C'est le médecin qui prescrira un test afin de savoir s'il y a contamination.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV