BFMTV

Plan anti-tabac: Marisol Touraine veut des paquets neutres

Marisol Touraine va annoncer une série de mesures chocs contre le tabagisme.

Marisol Touraine va annoncer une série de mesures chocs contre le tabagisme. - -

La ministre de la Santé Marisol Touraine annoncera le 17 juin prochain une nouvelle série de mesures chocs pour lutter contre le tabagisme. Le projet de loi sera discuté au Parlement à l'automne.

Marisol Touraine veut taper fort sur la question du tabagisme. Selon Le Figaro, la ministre de la Santé annoncera le 17 juin prochain une série de mesures de lutte contre le tabagisme. Parmi elles, la mise en place du paquet de cigarettes neutre, également appelé paquet générique, ou encore l'interdiction de la cigarette électronique dans les lieux publics. Des mesures chocs dans la lignée de la loi Évin, qui a banni la publicité pour les cigarettes en 1991, ou le décret sur l'interdiction de fumer dans les lieux publics en 2007.

Relatif à la politique de santé, le projet de loi sera discuté au Parlement à l'automne.

La cigarette électronique bannie des lieux publics?

Déjà adopté en Australie, le texte prévoit donc la mise en place du paquet de cigarettes neutre, sans logo ni couleur distinctive. Finis, donc, les logos et leur puissance marketing.

La ministre de la Santé souhaite également interdire l'utilisation de la cigarette électronique dans les lieux publics. Toutefois, la publicité et la commercialisation hors buraliste resteront autorisées.

Enfin, Marisol Touraine envisage de rendre possible un nouveau type d'action de groupe pour permettre aux fumeurs de s'associer et de faire condamner les cigarettiers à de très lourds dommages et intérêts.

Le ministère de la Santé ne "confirme pas"

Dans une lettre écrite à l'AFP, le ministère des Affaires sociales et de la Santé n'a pas confirmé "les mesures présentées dans la presse".

"Le ministère travaille, dans la concertation, sur de nombreuses pistes d'amélioration de la santé des Français dans tous les domaines, y compris la lutte contre le tabagisme" a écrit le ministère.

Avant d'ajouter: "Nous n'en sommes pas du tout au stade des décisions et aucune de ces pistes de réflexion n'est privilégiée, même si toutes sont examinées".

Saber Desfarges