BFMTV

Mayenne: le port du masque obligatoire dans le centre de plusieurs villes

Plusieurs personnes attendant de passer un test PCR à Laval (Mayenne) le 17 juillet 2020.

Plusieurs personnes attendant de passer un test PCR à Laval (Mayenne) le 17 juillet 2020. - Jean-François Monier

Face à la recrudescence de cas de coronavirus, le préfet de la Mayenne durcit les mesures sanitaires dans plusieurs villes du département.

Une mesure sanitaire supplémentaire Le préfet de la Mayenne a pris un nouvel arrêté préfectoral le lundi 27 juillet alors que le coronavirus circule activement dans le déparement.

Le port du masque devient désormais obligatoire dans l'espace public, clos et ouvert, du centre-ville de quatre communes: Château-Gontier-sur-Mayenne, Evron, Laval et Mayenne.

Quatre villes concernées

Plus précisément, cette obligation s'applique dans les périmètres suivants pour chaque ville:

À Château-Gontier-sur-Mayenne: la place Quinefeault, la rue Thiers et dans la zone délimitée par le quai d'Alsace, l'avenue Garnier, l'avenue Razilly, l'avenue Carnot et la Grande rue.

À Evron: la zone délimitée par la place de la Basilique et de l'abbatiale, la rue de la fontaine, la place Mendès France et la rue des prés.

À Laval: le square de Boston, le parvis de la gare, la plaine d'aventure et dans la zone délimitée par le pont de l'Europe, l'allée du Vieux Saint-Louis, la rue du général de la Gaulle, la rue de Rennes, la rue Rennaise, la rue Charles Landelle, la Grande rue, le Vieux Pont, le quai Sadi Carnot, la rue de la Paix, la rue Eugène Jamin et la rue Crossardière.

À Mayenne: la zone délimitée par la rue Ambroise de Loré, la place de Hercé, la place Gambetta, la place Juhel, le boulevard général Leclerc et le boulevard de Montigny.

Le département placé en situation de vulnérabilité élevée

La préfecture de Mayenne ajoute que le port du masque reste "vivement recommandé" en dehors de ces périmètres visés par l'arrêté. Le port du masque dans les lieux publics clos était obligatoire dans le département dès le 17 juillet dernier, soit bien avant que la mesure ne soit imposée à l'échelle nationale.

Vendredi, l'Agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire a maintenu le département de la Mayenne en "vulnérabilité élevée". Une décision prise alors que la situation épidémiologique demeure inquiétante: en Mayenne, le taux d’incidence, qui correspond au nombre de personnes infectées en sept jours pour 100.000 habitants est supérieur à 110 soit plus du double du seuil d’alerte.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV