BFMTV

Maladie de Kawasaki: 144 enfants atteints d'un syndrome similaire en France depuis le 1er mars

Des enfants - Image d'illustration

Des enfants - Image d'illustration - AFP

Sans établir de causalité formelle avec le Covid-19 à ce jour, les spécialistes estiment que le lien entre ces pathologies est plausible.

144 cas d'enfants atteints par un syndrome proche de la maladie de Kawasaki ont été dénombrés en France depuis le 1er mars par Santé Publique France. L'un d'eux est mort vendredi, à Marseille, deux semaines après les premiers signalements de ce syndrome mystérieux. Il était âgé de 9 ans.

Aucun lien de causalité formelle n'a pour l'instant été établi avec le coronavirus. Toutefois, "des hypothèses initiales indiquent que ce syndrome pourrait être lié au Covid-19", a déclaré vendredi le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

230 cas en Europe et Royaume-Uni

Cette association "n'a pas encore été établie, mais elle semble plausible", ajoute le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) dans un rapport publié le même jour et cité par l'Agence France-Presse (AFP).

A ce jour, quelque 230 cas suspects sont recensés en Europe et au Royaume-Uni. Un enfant est également décédé au Royaume-Uni, précise l'ECDC.

Symptômes de syndrome de choc toxique

Cette pathologie se caractérise par des symptômes tels qu'une forte fièvre, des douleurs abdominales et troubles digestifs mais aussi une éruption cutanée, une conjonctivite, la langue qui rougit, gonfle et prend un aspect de framboise, voire des problèmes cardiaques.

Selon l'ECDC, "ces symptômes sont un mélange de ceux de la maladie de Kawasaki et d'un syndrome de choc toxique". Des différences existent toutefois, ce qui a poussé le ministère de la Santé français à parler de "pseudo-Kawasaki" tandis que les études en langue anglaise évoquent une maladie "Kawasaki like".

Cécile Ollivier avec Clarisse Martin et AFP