BFMTV

Le glyphosate interdit en France pour tous les usages d'ici la fin du quinquennat, d'après Christophe Castaner

Christophe Castaner, le 22 septembre 2017

Christophe Castaner, le 22 septembre 2017 - PHILIPPE LOPEZ / AFP

Le désherbant glyphosate sera "interdit en France d'ici la fin du quinquennat", soit 2022, pour tous les usages y compris l'agriculture, a assuré le porte-parole du gouvernement ce matin.

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a annoncé ce lundi que le Premier ministre avait "arbitré" pour que le désherbant controversé glyphosate "soit interdit en France d'ici la fin du quinquennat" pour tous les usages, y compris en agriculture.

"Le Premier ministre a (...) arbitré pour faire en sorte que ce produit soit interdit en France, ainsi que tous ceux qui lui ressemblent et qui menacent la santé des Français, d'ici la fin du quinquennat", a déclaré Christophe Castaner sur BFMTV et RMC.

Le porte-parole du gouvernement a assuré que l'interdiction du glyphosate concernerait tous les usages, y compris par les agriculteurs. "Aussi, avec cette volonté d'investir et de trouver des produits de substitution, nous savons que nous pouvons le faire", a-t-il dit.

Un engagement qui devrait être confirmé par Edouard Philippe dans quelques heures

"C'est l'engagement que Edouard Philippe confirmera dans les heures qui viennent et l'arbitrage qu'il a rendu ce week-end", a assuré le porte-parole du gouvernement.

En matière d'usages non agricoles, l'utilisation du glyphosate par les collectivités dans les espaces ouverts au public "est déjà interdite en France depuis le 1er janvier 2017", tandis que l'utilisation par les particuliers "sera interdite à partir du 1er janvier 2019", d'après Matignon.

S.Z avec AFP