BFMTV

INFOGRAPHIE. Covid-19: quelle était la situation dans les hôpitaux lors des autres déconfinements?

INFOGRAPHIE. Covid-19 : quelle était la situation dans les hôpitaux lors des autres déconfinements ?

INFOGRAPHIE. Covid-19 : quelle était la situation dans les hôpitaux lors des autres déconfinements ? - BFMTV

Alors que l'étape 1 du déconfinement démarre ce lundi, de nombreux épidémiologistes estiment que le rythme fixé par le gouvernement pour les réouvertures est trop rapide. Que disent les chiffres à l'hôpital? BFMTV.com fait le point.

C'est ce lundi 3 mai que débute la première étape du nouveau déconfinement. Depuis ce jour, les Français peuvent à nouveau circuler librement en journée sans attestation, tandis que les collégiens et lycéens sont de retour dans leurs salles de classe. La prochaine étape est attendue pour le 19 mai, avec le décalage du couvre-feu à 21h, ainsi que la réouverture des terrasses de bars et restaurants, et des lieux de culture.

Un déconfinement trop rapide, selon de nombreux spécialistes, comme l'épidémiologiste Catherine Hill, interrogée jeudi dernier sur BFMTV.

"On va faire un couvre-feu plus tard, les gens vont faire moins attention, déjà, ils sont retournés à l'école cette semaine... Tout cela ça fait circuler le virus, donc évidemment, ça ne va pas continuer à baisser, ça va raugmenter. Est-ce qu'on veut atteindre 10.000 personnes en réanimation?", s'est-elle interrogée.

Quelle était la situation dans les hôpitaux lors des deux déconfinements précédents? BFMTV.com fait le point.

INFOGRAPHIE
INFOGRAPHIE © BFMTV

Comme vous pouvez le constater sur l'infographie ci-dessus, les indicateurs sont plus inquiétants actuellement que lors des deux précédents déconfinements, les 11 mai et 15 décembre 2020. Ce constat vaut particulièrement pour les personnes placées en soins intensifs (5586 au 2 mai 2021, moins de 3000 en mai et décembre 2020).

Des déconfinements très différents

Il convient cependant de préciser que les conditions de ces trois déconfinements ne sont pas identiques.

  • Lors du premier confinement, écoles, collèges et lycées ont été fermées un mois et demi d'affilé, le télétravail était généralisé, de nombreux commerces et services publics étaient inaccessibles...
  • Lors du second confinement, les établissements scolaires étaient ouverts, tout comme les commerces (à partir du 28 novembre). Le télétravail a également été moins généralisé que lors du premier confinement.
  • Lors de ce troisième confinement, un couvre-feu était instauré tous les soirs à partir de 19h. Les écoles ont été fermées trois semaines, les collèges et les lycées un mois. Seuls les commerces essentiels étaient ouverts, mais cette appellation a été élargie entre temps aux coiffeurs, libraires, disquaires, chocolatiers, magasins de bricolage, fleuristes...

La vaccination doit également être prise en compte, car les personnes les plus exposées aux formes graves de la maladie sont désormais nombreuses à être protégées. "C'est la seule bonne nouvelle, dans les Ehpad, on ne meurt plus", rappelait Catherine Hill jeudi sur notre antenne. "En novembre, il y avait 200 morts par jour, et maintenant, il y en a 5 ou 6 par jour, ils sont vaccinés, ça marche", a ajouté l'épidémiologiste.

Louis Tanca Journaliste BFMTV