BFMTV

Quand Olivier Véran, jeune interne, faisait grève contre le budget de la Sécu

Le ministre de la Santé assure que le combat qu'il a mené en tant qu'interne en neurologie en 2007 contre le gouvernement a forgé son engagement politique.

Séquence nostalgie pour le ministre de la Santé. Invité ce jeudi soir pour la première édition de "Face à BFM", Olivier Véran a pu (re)découvrir des images de lui tournées lors du grand mouvement des internes en automne 2007.

Le ministre de la Santé est à cette époque interne en dixième année au service neurologie des hôpitaux grenoblois, et défend la liberté d'installation, menacée par le projet de budget de la sécurité sociale du gouvernement, selon ses détracteurs. Ironie du sort, la ministre de la Santé au cours de ce mouvement de grève n'est autre que... Roselyne Bachelot, désormais d'Olivier Véran au ministère de la Culture.

"Je n'ai rien perdu de mes convictions"

"Il faut encourager un médecin à s'installer en milieu rural et ne pas le forcer de façon rapide et sans aucun plateau technique, sans aucune possibilité de s'associer à d'autres médecins, sans moyens de télécommunication adaptés...", plaidait alors Olivier Véran devant la caméra de France 3.

Le ministre de la Santé affirme ce jeudi n'avoir "rien perdu de ses convictions, sur la liberté d'installation" et défend son combat mené en 2007 "contre le premier budget sécu de Nicolas Sarkozy, où le budget était trop faible pour l'hôpital".

"Cela a forgé ma conviction et mon engagement politique", estime encore Olivier Véran, qui a rencontré au cours du mouvement des internes la députée de sa circonscription, Geneviève Fioraso. Il deviendra par la suite son suppléant, puis député lorsque celle-ci est nommée ministre, avant d'intégrer à son tour un gouvernement.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV