BFMTV
en direct

EN DIRECT - Covid-19: un premier cas du variant Omicron détecté en République tchèque

EN DIRECT - Covid-19: un premier cas du variant Omicron détecté en République tchèque

Vaccination contre le Covid-19 le 21 mai 2021 à Pilsen, en République tchèque

Ce samedi marque l'ouverture de la campagne de rappel vaccinal à l'ensemble de la population adulte en France, alors que le monde s'inquiète de la propagation du variant Omicron, découvert en Afrique du Sud.

Ce live est terminé

Merci de l'avoir suivi.

Un premier cas du variant Omicron détecté en République tchèque

L'hôpital régional de Liberec, dans le nord de la République tchèque, a annoncé samedi à la télévision la découverte de la souche du nouveau variant Omicron sur une patiente atteinte du Covid-19.

"Nous pouvons confirmer que la souche est confirmée", a déclaré un porte-parole de l'établissement, Vacla Ricar, à la télévision tchèque.

Un premier cas du variant Omicron détecté en Italie

Un premier cas du nouveau variant du Covid Omicron a été détecté en Italie, ont annoncé ce samedi soir les autorités.

L'Allemagne confirme deux cas du variant Omicron

L'Allemagne a confirmé ce samedi soir deux cas du nouveau variant du Covid-19, Omicron.

Plus tôt dans la journée, les autorités régionales de l'État de Hesse en Allemagne avaient annoncé qu'un cas suspect avait été repéré. Des tests réalisés vendredi soir sur un passager arrivé à l'aéroport de Francfort en provenance d'Afrique du Sud ont révélé "plusieurs mutations typiques d'Omicron", a expliqué le ministre régional des Affaires sociales, Kai Klose.

Variant Omicron: le ministère de la Santé annonce que les cas contact, même vaccinés, devront s'isoler

Toute personne "contact" d'une autre, testée positive au nouveau variant du coronavirus, Omicron, devra être isolée même si elle est vaccinée, a indiqué samedi le ministère de la Santé.

"Toute personne contact à risque d'un cas possible ou d'un cas confirmé du variant B1.1.529, indépendamment de son statut vaccinal, doit être considérée comme 'contact à risque élevé' et doit ainsi être placée en quarantaine", selon le texte envoyé aux établissements et professionnels de santé et dont l'AFP a obtenu copie.

Actuellement en France, où aucun cas confirmé de ce variant n'a encore été annoncé, si une personne est cas contact d'une personne infectée au coronavirus, elle ne doit s'isoler sept jours que si elle n'est pas vaccinée ou que son schéma vaccinal est incomplet et/ou qu'elle est immunodéprimée, selon l'Assurance Maladie.

Variant Omicron: test PCR obligatoire et isolement jusqu'aux résultats, pour entrer au Royaume-Uni, annonce Johnson

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé samedi durcir les mesures d'entrée dans son pays afin de ralentir la propagation du variant Omicron du coronavirus, dont deux cas ont déjà été détectés au Royaume-Uni.

En raison du nouveau variant, "nous devons maintenant aller plus loin et mettre en place un nouveau régime de tests", a déclaré le dirigeant lors d'une conférence de presse, "nous demanderons à toute personne entrant au Royaume-Uni de passer un test PCR" deux jours après son arrivée "et de s'isoler jusqu'à ce qu'elle ait le résultat".

L'immunologue Anthony Fauci "ne serait pas surpris" si le variant Omicron était déjà aux États-Unis

Le médecin Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses aux États-Unis, a déclaré qu'il "ne serait pas surpris" si le variant Omicron était déjà dans le pays.

S'adressant à NBC News Today, l'immunologue a assuré qu'il n'y avait pas encore de cas confirmé aux États-Unis.

Mais "lorsque vous avez un virus qui présente ce degré de transmissibilité et que vous avez déjà des cas liés aux voyages repérés en Israël et en Belgique et dans d'autres endroits, lorsque vous avez un virus comme celui-ci, cela finira presque invariablement par se répandre partout", a-t-il prévenu.

Variant Omicron: le Royaume-Uni durcit ses conditions d'entrée sur le territoire

Afin de "faire face à l'évolution de la situation", le gouvernement britannique a notamment décidé de durcir à partir de 3 heures dimanche ses conditions d'entrée sur le territoire pour les voyageurs provenant du Malawi, du Mozambique, de la Zambie et de l'Angola.

Ceux qui reviennent de ces quatre pays se verront donc interdire l'entrée du Royaume-Uni à moins d'être résidents britanniques. Les personnes "revenues de ces quatre pays au cours des 10 derniers jours doivent s'isoler et subir un test PCR", précise le communiqué.

Cela s'ajoute aux six autres pays (Afrique du Sud, Namibie, Lesotho, Eswatini, Zimbabwe et Botswana) déjà placés par le gouvernement sur "liste rouge" depuis vendredi.

Pays-Bas, Allemagne, Royaume-Uni... Le variant Omicron détecté dans plusieurs pays d'Europe

Royaume-Uni, Belgique, Allemagne, Pays-Bas... Le variant Omicron, dont l'identification a été annoncée jeudi par l'Afrique du Sud, est déjà présent en Europe. Si cette nouvelle mutation du coronavirus représente un risque "élevé à très élevé", selon l'agence de santé de l'Union européenne, il n'est pas possible de dire pour l'heure à quelle vitesse il circule.

Retrouvez tous les pays d'Europe qui annoncent déjà des cas dans notre article.

Plusieurs cas du variant Omicron ont été signalés à travers le monde
Plusieurs cas du variant Omicron ont été signalés à travers le monde © BFMTV

République tchèque: un premier cas suspect de variant Omicron

Le Premier ministre tchèque Andrej Babis a annoncé ce samedi un premier cas suspect de variant Omicron dans le pays. D'après lui, il s'agit d'une femme qui est rentrée en République tchèque, après un séjour en Namibie, après avoir transité par l'Afrique du Sud et Dubaï.

Elle a été testée positive au Covid-19 et a été testée. "Nous attendons le résultat de son test, elle est désormais isolée et tous les contacts sont recherchés", a-t-il écrit.

Deux cas du variant Omicron détectés au Royaume-Uni

Deux cas de contamination au nouveau variant Omicron du coronavirus ont été détectés au Royaume-Uni chez des personnes "liées à un voyage en Afrique du Sud", a annoncé ce samedi le ministère britannique de la Santé.

"L'Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) a confirmé que deux cas de Covid-19 comprenant des mutations compatibles avec B.1.1.529 ont été identifiés au Royaume-Uni", a annoncé le ministère dans un communiqué, précisant que les personnes contaminées et leurs familles s'isolaient.

Concert-test d'Indochine: une étude montre qu'avec le bon protocole on peut éviter le sur-risque de contamination

Est-il possible de se tenir debout, les uns auprès des autres, sans distanciation physique... et sans provoquer une contamination massive au virus grâce à un protocole sanitaire au cordeau?

C'est la question que devaient trancher des chercheurs de l’AP-HP Saint-Louis, de l'hôpital Necker-Enfants malades et Bichat – Claude-Bernard, de l'Université de Paris, et de l’Inserm dans le cadre de l'enquête baptisé SPRING-AP-HP autour d'un concert-test du groupe Indochine le 29 mai dernier à l'AccorHotel Arena de Paris. La conclusion de cette étude qui impliquait un test antigénique dans les trois jours précédant l’évènement, le port du masque chirurgical et une ventilation optimisée est tombée à travers une publication, vendredi, dans la revue The Lancet.

"La participation à un rassemblement de grande ampleur n’a pas été associée à un sur-risque de transmission du SARS-CoV-2 lors d’un concert en configuration debout sans distanciation physique dans une salle fermée à condition qu’un protocole sanitaire adapté soit mis en œuvre", a posé le communiqué diffusé en début d'après-midi.

"Le nombre de participants ayant une PCR SARS-CoV-2 salivaire positive sept jours après l’événement était de 8 parmi les 3 917 participants dans le groupe expérimental (...) comparé à 3 parmi les 1 947 participants du groupe contrôle", détaille le texte qui poursuit: "Parmi les 8 participants du groupe expérimental positifs à J+7, 5 étaient déjà positifs le jour du concert, excluant leur contamination lors du concert. Par ailleurs l’analyse phylogénétique des prélèvements positifs à J+7 a confirmé l’absence de lien entre les souches virales, excluant une transmission pendant le concert."

Véran annonce trois millions de prises de rendez-vous depuis jeudi

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a fait le point sur le nombre de prises de rendez-vous de rappels vaccinaux depuis jeudi. Alors que les chiffres précédents - arrêtés à la date de vendredi soir - indiquaient la statistique de 2,4 millions, il a tweeté ce samedi à la mi-journée:

"Ce samedi, la vaccination de rappel s’ouvre à tous dès 18 ans. 19 millions d’entre nous sont d’ores et déjà éligibles et pourront se faire vacciner chez leur pharmacien, leur médecin ou en centre. 3 millions de rdv ont été pris depuis jeudi. Ne baissons pas la garde !"

Variant Omicron: il est possible de développer "très rapidement" un vaccin, affirme le scientifique à l'origine du vaccin AstraZeneca

Le scientifique britannique qui a dirigé les recherches sur le vaccin d'Oxford/AstraZeneca contre le coronavirus a affirmé samedi qu'un nouveau sérum pourrait être développé "très rapidement" contre le variant Omicron.

Le professeur Andrew Pollard, directeur de l'Oxford Vaccine Group, a estimé "extrêmement improbable" que ce nouveau variant se propage fortement au sein de la population vaccinée, "comme nous l'avons vu l'année dernière" avec le variant Delta. Mais si c'était le cas, "il serait possible d'agir très rapidement", a-t-il affirmé sur la BBC, car "les processus de mise au point d'un nouveau vaccin sont de mieux en mieux huilés".

Il estime cependant que les vaccins actuels devraient fonctionner contre la nouvelle souche jugée "préoccupante" par l'OMS, mais que cela ne serait certain que dans les semaines à venir.

Dans un communiqué, AstraZeneca a déclaré avoir "développé, en étroite collaboration avec l'Université d'Oxford, une plate-forme vaccinale qui nous permet de répondre rapidement aux nouvelles variantes qui peuvent apparaître". La société pharmaceutique britannique a annoncé qu'elle "menait déjà des recherches dans les endroits où le variant a été identifiée".

Les fabricants de vaccins Pfizer/BioNTech, Moderna et Novavax se sont également déclarés confiants dans leur capacité à combattre la souche Omicron.

L'Afrique du Sud "punie" pour avoir détecté le variant Omicron d'après son gouvernement

Les frontières internationales se ferment peu à peu aux pays d'Afrique australe tandis qu'on commence à recenser des cas du variant Omicron en Europe. L'Afrique du sud a protesté ce samedi contre ce qu'elle voit comme une mesure de rétorsion injuste à son égard. Son gouvernement a estimé que le pays était "puni" pour voir détecté cette nouvelle déclinaison du Covid-19.

Pour l'exécutif sud-africain qui s'exprimait dans un communiqué, cette détection témoigne plutôt en faveur de l'expertise locale: "Cette dernière série d'interdictions de voyager revient à punir l'Afrique du Sud pour son séquençage génomique avancé et sa capacité à détecter plus rapidement de nouveaux variants. L'excellence scientifique doit être applaudie et non punie", estime en outre ce communiqué."

Allemagne: un premier cas suspect de variant Omicron détecté

Un premier cas suspect du nouveau variant Omicron a été détecté en Allemagne chez une personne récemment rentrée d'Afrique du Sud, ont annoncé ce samedi les autorités régionales de l'Etat de Hesse.

"Le variant Omicron est, selon toute vraisemblance, déjà présent en Allemagne", a annoncé sur Twitter le ministre régional des Affaires sociales, Kai Klose. Ce nouveau variant du coronavirus, détecté pour la première fois jeudi en Afrique du Sud, est jugé "préoccupant" par l'OMS.

Encore 1,2 million de rendez-vous de rappels ce vendredi, 2,4 millions depuis jeudi

Selon nos informations, 1,2 million de Français ont pris leur rendez-vous de rappel vendredi. Une statistique qui égale celle de jeudi. Comme jeudi, tous les rendez-vous disponibles vendredi ont été pris.

Les centres de vaccination, les pharmaciens, médecins et professionnels de santé de ville continuent d’ouvrir de nouveaux créneaux de rendez-vous au fur et à mesure de l’arrivée des équipes et des doses. Le rythme de prise de rendez-vous quotidien devrait se maintenir à de très haut niveau sur les 15 prochains jours.

Pays-Bas: 61 passagers en provenance d'Afrique du Sud testés positifs au Covid à leur arrivée à Amsterdam

Soixante-et-un passagers en provenance de deux vols d'Afrique du Sud ont été testés positifs au Covid-19 à leur arrivée à Amsterdam, a annoncé samedi l'autorité sanitaire néerlandaise, qui analyse les résultats à la recherche du nouveau variant Omicron.

"Nous savons maintenant que 61 des résultats étaient positifs et 531 négatifs", a annoncé l'autorité sanitaire néerlandaise (GGD), précisant que les passagers testés positifs ont été placés en quarantaine dans un hôtel proche de l'aéroport d'Amsterdam-Schipol.

Omicron: branle-bas de combat les laboratoires autour d'un vaccin spécifique au nouveau variant

Variant aux mutations multiples, Omicron inquiète la communauté scientifique sur son éventuelle faculté à échapper aux vaccins élaborés jusqu'ici. Ceux-ci ont donc ans tarder annoncer leur volonté de développer des candidats-vaccins adaptés à la nouvelle menace.

Moderna a annoncé vendredi son intention de développer une dose de rappel spécifique pour le nouveau variant Omicron du Covid-19, détecté en Afrique du Sud et jugé "préoccupant" par l'OMS.

"Moderna va rapidement développer un candidat vaccin pour une dose de rappel spécifique au variant Omicron", a déclaré l'entreprise américaine dans un communiqué.

Les laboratoires Pfizer et BioNTech ont quant à eux déclaré qu'ils étudieraient l'efficacité de leur vaccin sur le nouveau variant du coronavirus découvert en Afrique du Sud. Les résultats sont attendus "au plus tard dans deux semaines".

"Nous avons immédiatement lancé des études sur le variant B.1.1.529" qui "diffère clairement des variants déjà connus car il présente des mutations supplémentaires sur la protéine spike", caractéristique du virus SARS-Cov-2, a expliqué la porte-parole. "Pfizer et BioNTech se sont préparés il y a plusieurs mois à ajuster leur vaccin en moins de six semaines et à livrer les premières doses en 100 jours" si un variant s'avérait résistant.

Paris: la préfecture de police annonce le retour de l'obligation du port du masque dans de nombreux lieux intérieurs comme extérieurs

C'est la préfecture de police qui l'a annoncé vendredi. Elle a pris un arrêté pour imposer à nouveau le port du masque à Paris et son dans son agglomération, en extérieur, dans des lieux à forte affluence.

Sont concernés les rassemblements, manifestations ou réunions sur la voie publique, les lieux de festivals et de spectacles, les marchés, brocantes ainsi que les marchés de Noël. Le masque est également obligatoire devant les établissements scolaires ou universitaires, devant les lieux de culte et dans les files d'attente.

Par ailleurs, conformément à un décret paru ce vendredi, le masque est désormais obligatoire dans l'ensemble des établissements, même lorsqu'ils sont soumis au pass sanitaire, à l'image des cinémas, musées, bars et restaurants (sauf pour consommer assis à table).

La communauté internationale s'inquiète devant la menace Omicron

Le B.1.1.529, rebaptisé Omicron par l'OMS, nouveau variant du Covid-19 repéré pour la première fois au Botswana, a été détecté pour la première fois en Europe, en Belgique, ce vendredi.

Au fil des heures, les frontières internationales se sont peu à peu fermées à l'Afrique australe pour faire pièce à cette nouvelle menace.

Zones d'ombre, certitudes, BFMTV.com a fait le point sur ce nouveau variant.

La France ouvre sa campagne de rappel vaccinal à tous ses adultes dès aujourd'hui

Ce samedi marque une nouvelle étape pour la lutte contre le Covid-19 en France. Dès aujourd'hui en effet, toutes les personnes âgées de plus de 18 ans pourront bénéficier du rappel vaccinal contre le Covid-19, et non plus uniquement les plus de 65 ans.

La dose de rappel concerne désormais toutes les personnes de 18 ans et plus, ayant un schéma vaccinal initial complet, dès 5 mois après la dernière dose du schéma initial ou après une infection au Covid-19, si celle-ci a eu lieu après la vaccination.

BFMTV