BFMTV
en direct

EN DIRECT - Covid-19: Angela Merkel a reçu une première dose de vaccin AstraZeneca

La chancelière allemande Angela Merkel, le 25 mars 2021 à Berlin

La chancelière allemande Angela Merkel, le 25 mars 2021 à Berlin - Michael Kappeler © 2019 AFP

La France a dépassé jeudi les 100.000 morts depuis le début de l'épidémie de Covid-19, en pleine troisième vague qui dure et laisse ouvertes les questions sur une réouverture du pays à partir de la mi-mai, alors que l'exécutif maintient cet objectif.

12.287.795 Français ont reçu une première dose de vaccin anti-Covid

12.287.795 personnes ont reçu une première dose de vaccin anti-Covid en France, rapporte ce vendredi soir le ministère de la Santé, tandis que 4.410.619 Français en ont reçu une deuxième dose.

Plus de 30.400 patients encore hospitalisés en France

309 personnes sont mortes du coronavirus au cours de ces dernières 24 heures, selon le dernier bilan communiqué vendredi soir par Santé Publique France.

Le nombre de cas nouveaux enregistré en 24 heures s'élève à 36.442, contre 38.045 la veille. Le taux de positivité - pourcentage de personnes contaminées parmi celles qui sont testées - s'élève à 9,6% sur les sept derniers jours.

30.472 personnes étaient hospitalisées en raison d'une infection à Covid-19, soit 2044 nouvelles admissions par rapport à la veille. 5914 patients se trouvent actuellement en réanimation, ce qui représente 463 nouvelles admissions en 24 heures.

La Suède rapporte le plus haut nombre de cas par million d'habitants en Europe

La Suède a rapporté le plus grand nombre de nouveaux cas de Covid-19 d'Europe au cours de la dernière semaine, rapporte le journal britannique The Guardian. En moyenne sur les 7 derniers jours, 625 nouvelles infections au Covid-19 avaient été relevées par million d'habitants, selon le site ourworldindata.org.

En comparaison, le taux d'infection par million d'habitants s'élèvait la semaine dernière à 491 en France, 237 en Italie ou encore 208 en Allemagne.

"Nos efforts payent": Attal évoque une stabilisation de l'épidémie

"Nous commençons à mesurer les effets des mesures de freinage mises en place", a déclaré Gabriel Attal ce vendredi, en déplacement à Lons-le-Saunier dans le Jura.

"On observe un début de diminution de l'incidence et une stabilisation de l'épidémie, nos efforts payent", s'est encore réjoui le porte-parole du gouvernement.

Angela Merkel a reçu une première dose de vaccin AstraZeneca

La chancelière allemande Angela Merkel a reçu, ce vendredi, une première dose de vaccin AstraZeneca, vient de faire savoir son porte-parole.

"Je suis contente d'avoir reçu aujourd'hui (vendredi) ma première dose avec AstraZeneca", indique la chancelière allemande, citée dans un tweet de Steffen Seibert qui montre aussi le certificat de vaccination. "Se faire vacciner est la clé pour sortir de la pandémie", souligne la dirigeante.

L'Allemagne ne considère plus la Grande-Bretagne comme zone à risques

L'Allemagne a retiré la Grande-Bretagne de sa liste des zones à risque face à la pandémie de Covid-19, ont annoncé ce vendredi les autorités sanitaires, près de quatre mois après avoir suspendu temporairement ses liaisons avec le pays en raison de l'apparition d'une mutation du virus. Le Royaume-Uni s'était confiné pour la troisième fois début janvier mais compte désormais moins de 3000 cas par jour grâce notamment à une vaste campagne de vaccination.

La troisième vague "loin d'être terminée" prévient Jean Castex

La "troisième vague" de la pandémie de Covid-19 en France est "loin d'être terminée", a averti ce vendredi Jean Castex à Caen, où des soignants du CHU lui ont fait part de leur "épuisement".

"La troisième vague est loin d'être terminée, même si, sur l'incidence, un certain nombre d'évolutions favorables" sont constatées, a déclaré le chef du gouvernement.

Il y a toujours un "décalage" entre l'évolution du nombre des contaminations et celle de la "situation hospitalière", a rappelé Jean Castex.

Une "grande probabilité" que l'UE ne renouvelle pas les contrats avec AstraZeneca et J&J

L'Europe ne devrait pas renouveler ses contrats d'approvisionnement en vaccins avec AstraZeneca et Johnson & Johnson. "C'est la plus grande probabilité", a déclaré ce vendredi matin la ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, qui était l'invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC.

"La décision n'est pas tranchée aujourd'hui mais je peux vous dire que nous n'avons pas amorcé de discussions avec AstraZeneca et avec Johnson & Johnson pour un nouveau contrat, là où nous avons d'ores et déjà amorcé des discussions pour des contrats avec BioNTech/Pfizer et avec Moderna", a précisé Agnès Pannier-Runacher.

Attal affirme que la fin du semi-confinement est toujours prévue pour le 3 mai

"À ce stade, il n'y a pas de nouveau calendrier prévu" pour les "mesures de freinage" annoncées par Emmanuel Macron fin mars. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a assuré que le semi-confinement mis en place pour avril prendra bel et bien fin le 3 mai.

Pourrait-il être prolongé? "Par principe, mais c'est des mesures qui ont été annoncées pour quatre semaines", a-t-il ajouté, rappelant que s'agissant du couvre-feu, aucune date d'interruption n'avait été envisagée ni annoncée par l'exécutif. Cessera donc essentiellement la limite de déplacement dans un rayon de 10km.

Les dates de réouverture des établissements scolaires seront "tenues", assure Attal

Invité de France Info, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a assuré que les dates annoncées par Emmanuel Macron pour la réouverture des établissements scolaires seraient "tenues". À savoir, retour à l'école le 26 avril pour tous les élèves. En présentiel pour le primaire et la maternelle, en distanciel pour le collège et en présentiel par demi-groupes pour le lycée.

"Évidemment, parce qu'on est extrêmement attachés à ce que les enfants puissent continuer à apprendre, ils faut qu'ils puissent retourner à l'école", a déclaré Gabriel Attal. 

Le porte-parole a ajouté que le "présentiel" par demi-groupes pour les lycéens sera également envisageable pour certains collégiens, sans plus de précision. 

La vaccination des adolescents de 12 à 17 ans à l'automne?

"A partir de l'automne, nous aurons la capacité de vacciner des adolescents de 12 à 17 ans", assure Agnès Pannier-Runacher sur BFMTV-RMC.

"Nous travaillons sur des protocoles sanitaires pour rouvrir certains lieux mi-mai"

Invitée sur BFMTV-RMC ce vendredi matin, la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher a indiqué que le gouvernement est en train de "travailler à des protocoles sanitaires pour rouvrir des lieux mi-mai". "Tout se fera de manière progressive", a-t-elle précisé.

"On regarde tout ce qui se fait à l'étranger pour voir ce qui fonctionne ou non", a précisé la ministre.

L'Académie de médecine appelle à laisser 6 mois entre les doses de Pfizer et Moderna

Six mois au lieu de six semaines: l'Académie française de médecine voudrait allonger le délai entre les deux doses de vaccins anti Covid-19, produits par Pfizer ou Moderna, chez les moins de 55 ans. L'idée étant de permettre à davantage de personnes de recevoir une première injection.

L'objectif est "d'accélérer la campagne de vaccination de masse" et "d'atteindre une immunité collective beaucoup plus rapidement avec le même nombre de doses tout en assurant une protection individuelle satisfaisante", juge l'Académie française de médecine dans un communiqué jeudi.

Pour le patron de Pfizer, une 3e dose du vaccin sera "probablement" nécessaire

Les personnes ayant reçu le vaccin de Pfizer auront "probablement" besoin d'une troisième dose d'ici six mois à un an, puis sans doute d'une injection chaque année, a affirmé le patron du géant pharmaceutique américain.

"Une hypothèse vraisemblable est qu'une troisième dose sera probablement nécessaire, entre six mois et douze mois, et à partir de là, il y aura une vaccination à nouveau chaque année, mais tout cela doit être confirmé", a indiqué Albert Bourla, PDG de Pfizer, dans des déclarations rendues publiques jeudi par la chaîne CNBC. "Et d'autre part, les variants joueront un rôle clé", a-t-il ajouté.

Comment va s'organiser la réouverture des lieux accueillant du public?

À mesure que la campagne vaccinale progresse et que les beaux jours reviennent, le gouvernement planche sur le calendrier des réouvertures.

Lors d'une réunion avec une quinzaine de maires, ce jeudi après-midi, Emmanuel Macron a laissé entendre que la réouverture du pays s'amorcerait à partir de la mi-mai, conformément à l'objectif que s'était fixé le chef de l'État. Des propos ensuite confirmés par le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal dans un entretien aux Échos.

Mais à quoi pourrait ressembler ce nouveau desserrage de vis?

L'exécutif maintient l'objectif de réouvertures à la mi-mai

"Certains lieux culturels et certaines terrasses rouvriront à la mi-mai", a annoncé le porte-parole du gouvernement dans un entretien accordé jeudi soir au journal Les Échos, confirmant l'objectif initialement fixé par Emmanuel Macron. Les commerces devraient également être concernés par cette date.

"Le début de la réouverture du pays a été fixé à la mi-mai, si c'est possible plus tôt, évidemment nous le ferons", a ajouté Gabriel Attal, son cabinet précisant à BFMTV que les commerces ne devraient pas rouvrir avant la mi-mai. Dans cette interview, il se veut optimiste sur les semaines à venir.

La barre des 100.000 morts du Covid-19 franchie en France

Des noms et des visages: la France a dépassé jeudi les 100.000 morts depuis le début de l'épidémie de Covid-19, en pleine troisième vague qui dure et laisse ouvertes les questions sur une réouverture du pays à partir de la mi-mai.

"Depuis le début de la pandémie, cent mille Françaises et Français ont succombé au virus (...) Et si toute notre énergie est aujourd'hui tournée vers la sortie de cette épreuve, nous n'oublierons aucun visage, aucun nom", a déclaré le président Emmanuel Macron sur Twitter.

Avec 300 morts supplémentaires annoncées jeudi, la France a franchi la barre des 100.000 décès et rejoint ainsi en Europe le Royaume-Uni (127.000 morts) et l'Italie (115.000 morts). D'autres pays (Belgique, Portugal) ont une mortalité plus élevée par habitant.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce direct !

Suivez ici toute la journée les dernières informations sur l'épidemie de Covid-19.

BFMTV