BFMTV
Santé
en direct

EN DIRECT - Covid-19: Donald Trump exclut tout confinement et salue l'efficacité du vaccin de Pfizer

EN DIRECT - Covid-19: Donald Trump exclut tout confinement et salue l'efficacité du vaccin de Pfizer

Donald Trump ce vendredi à la Maison Blanche.

Devant la baisse "fragile" de la deuxième vague de Covid-19, Jean Castex a annoncé jeudi le maintien du confinement au moins jusqu'au 1er décembre et même au-delà pour les déplacements.

Le président Trump exclut "tout confinement"

Donald Trump a affirmé que son administration "n'imposerait pas de confinement" à la population, alors que les Etats-Unis recensaient jeudi plus de 242.000 décès depuis le début de la pandémie pour plus de 10,4 millions de cas.

"Un confinement coûterait 15 millions par jour et des millions d'emplois", a-t-il détaillé. "Je ne sais pas ce qui se passera à l'avenir, je ne sais pas qui sera le président le temps nous l'apprendra, mais cette administration n'imposera pas de confinement", a poursuivi Donald Trump.

Trump promet "que le vaccin sera approuvé très très prochainement

Le président Donald Trump a ensuite promis que le vaccin contre le coronavirus serait "approuvé très très rapidement", "nous l'espérons".

Une semaine après l'élection présidentielle, le président sortant a clairement voulu se réapproprier le thème de la pandémie et de la mise au point du vaccin.

"Cela dépasse tous nos espoirs": le vaccin de Pfizer "efficace à 90%" , selon Trump

Le président sortant Donald Trump a pris la parole depuis les jardins de la Maison Blanche, ce vendredi, au sujet du vaccin des laboratoires Pfizer contre le coronavirus, estimant que celui-ci était "efficace à 90%".

"Cela dépasse tous nos espoirs", a encore décaré le président américain, assurant: "nous allons en finir avec le virus".

Record de contaminations en 24h en Angleterre

Malgré le reconfinement, l'Angleterre connait un record de contaminations enregistré en 24 heures. Pour les scientifiques, l'explication est toute trouvée: la précipitation de la population vers les pubs qui a eu lieu la veille du reconfinement la semaine passée.

467 morts en un jour en France, le nombre de patients en réanimation stable

"La semaine prochaine sera décisive", explique la maire de Strasbourg

"On a vu augmenter depuis un mois et demi très fortement les cas et le nombre de personnes qui rentrent à l'hôpital", a déclaré Jeanne Barseghian, maire EELV de Strasbourg, alors que le Premier ministre Jean Castex était en déplacement dans un hôpital de sa commuen ce vendredi.

Elle a aussi souligné qu'un léger frémissement commençait à se faire sentir dans la ville et que "la semaine prochaine "serait décisive".

Rassemblements "pour la messe": Darmanin met en garde les manifestants

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a prévenu vendredi qu'il n'hésiterait pas à "envoyer les policiers et gendarmes verbaliser", en cas "d'acte répété", les catholiques qui manifesteraient samedi et dimanche pour la réouverture des messes, comme ils le prévoient notamment à Nantes, Bordeaux ou Paris.

"Bien sûr que la liberté de culte est très importante, nous avons d'ailleurs laissé ouverts les lieux de culte (...) mais la vie est plus importante que tout, et la vie c'est de lutter contre le coronavirus", a-t-il poursuivi.

Le ministre de l'Intérieur a demandé en début de semaine aux préfets de resserrer le contrôle du confinement. Les catholiques ont prévu samedi et dimanche plusieurs manifestations pour réclamer de pouvoir continuer à célébrer la messe, suspendue pendant le confinement.

Noël: l'appel des producteurs français à consommer français

Plusieurs producteurs français appellent la population à consommer français en vue des fêtes de fin d'année, de manière à soutenir leur activité en cette période extrêmement compliquée.

"Faites un effort!", demande ainsi Henri Bies-Péré, deuxième vice-président de la FNSEA sur BFMTV, alors qu'il redoute que "l'esprit ne soit pas trop à la fête" cette année. "Allez acheter ces produits" français "pour soutenir l'économie française, en particulier dans des fillières comme celle du foie gras, des chapons, du champagne, etc".

Les hôpitaux italiens à nouveau au bord du gouffre

Dans les trois quarts des régions italiennes, le taux d'occupation des lits d'hôpitaux a dépassé le seuil critique alors que l'Italie est frappée de plein fouet par la deuxième vague de l'épidémie. Plus de 3000 personnes sont actuellement en soins intensifs dans le pays.

Jean Castex en visite dans un hôpital strasbourgeois

Ce vendredi, le Premier ministre poursuit sa tournée des hôpitaux. En déplacement dans un hôpital de Strasbourg, Jean Castex a pu échanger avec des soignants au sujet de la deuxième vague et de leurs conditions de travail.

"Lors de la première vague, on a été submergé au bout de trois semaines (...) Pour la deuxième vague, ça a été plus long. Il y a une vraie accélération depuis deux-trois semaines", lui a expliqué un médecin dans l'après-midi. "On demande aux autres services de nous aider".

Castex confirme qu'il proposera au Parlement un report des régionales

Le report des élections régionales de mars à juin 2021 semble quasiment acté pour l'exécutif. Dans un communiqué, Matignon indique que, "après avoir saisi les partis politiques et les groupes parlementaires du scénario proposé", le Premier ministre Jean Castex "déposera au Parlement dans les toutes prochaines semaines un projet de loi proposant ce nouveau calendrier électoral et les conditions d’organisation de ces scrutins, sur la base des propositions du rapport de M. Jean-Louis Debré".

Malgré la fermeture des librairies, le Goncourt sera remis le 30 novembre

Le prix Goncourt sera remis le 30 novembre, avec l'espoir que les librairies soient alors rouvertes ou sur le point de rouvrir, a annoncé le jury ce vendredi.

"Les académiciens Goncourt se sont réunis ce vendredi 13 novembre au matin par visioconférence et, suite aux propos du Premier ministre de la veille, annoncent qu'ils proclameront le prix Goncourt 2020 lundi 30 novembre. Tous tiennent à ce que chacune et chacun puisse acheter des livres pour les fêtes de fin d'année", a indiqué l'Académie Goncourt dans un communiqué.

Il y a parmis les quatre finalistes deux romans autobiographiques: Les Impatientes de la Camerounaise Djaïli Amadou Amal (Emmanuelle Colas) et Thésée, sa vie nouvelle, de Camille de Toledo (Verdier). Figurent également dans la sélection 2020 L'Anomalie d'Hervé Le Tellier (Gallimard) et L'Historiographe du Royaume de Maël Renouard (Grasset), qui raconte l'histoire d'un homme de lettres au service du roi du Maroc Hassan II.

La commission Debré recommande un report des régionales à juin 2021

Face aux incertitudes liées à la crise sanitaire, l'ancien président du Conseil constitutionnel Jean-Louis Debré a recommandé ce vendredi le report des élections régionales et départementales à juin 2021, en soulignant qu'"on ne repousse pas éternellement" la démocratie.

"Tout le rapport a été d'essayer de trouver un équilibre entre l'exigence sanitaire et l'exigence démocratique", a expliqué Jean-Louis Debré devant la presse après avoir remis son rapport au Premier ministre, Jean Castex.

Le document invite le gouvernement à rendre sa décision "à très bref délai", "dès le début du mois de décembre 2020", et même "avant la fin du mois de novembre", a ensuite précisé l'ex-ministre de l'Intérieur de Jacques Chirac devant les journalistes.

Didier Pittel appelle à fêter Noel "différemment"

A l'antenne de BFMTV, le président de la mission d’évaluation sur la gestion de crise du coronavirus Didier Pittel estime que les fêtes de fin d'année doivent être maintenues malgré la situation sanitaire.

"On va fêter Noël car c’est important mais nous allons le faire différemment. Il faut éviter les grandes réunions, il faut éviter les transmissions croisées en limitant le nombre de personnes. Ce sera différent", souligne-t-il.

En ce qui concerne de potentiels tests antigéniques d'ici la fin de l'année, ce dernier a tenu à mettre en garde.

"N’oublions pas que ces tests, qui sont formidables, c’est un game changer qui va changer beaucoup de choses dans notre capacité à reprendre nos activités, s’ils sont négatifs aujourd’hui, peuvent être positifs demain. Si vous faites ce test, vous devez le faire après d’autres précautions et surtout, ils n’enlèvent aucunes consignes en place dont la distanciation sociale et le lavage des mains."

Pas de mansuétude pour les rassemblements religieux

Dans cette même interview, Gérald Darmanin a souligné que, bien que "la liberté de culte est très importante", des contrôles pourraient être réalisés aux alentours de rassemblements religieux.

"Je ne souhaite pas envoyer des policiers verbaliser des croyants devant une église, mais s'il s'agit d'un acte répété, je le ferai dès ce week-end. Il n'y aura plus de week-end de mansuétude", a assuré le ministre de l'Intérieur.

"La vie est plus importante que tout", a-t-il ajouté.

12.000 verbalisations ces dernières 24 heures, annonce Darmanin

Invité ce vendredi matin sur l'antenne de FranceInfo, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a assuré qu'il convenait "de faire respecter un peu plus encore ce confinement", qu'il concède être "différent du premier."

De fait, le ministre a demandé aux préfets "de faire mieux respecter les règles.

"Il y a eu 100 000 verbalisations depuis le début du 2e confinement dont 12.000 dans les dernières 24 heures. Si chacun respecte les règles sanitaires alors on sortira le plus vite de cet état."

Castex ne parle plus de "déconfinement", mais d'un "allègement" des restrictions

Changement de stratégie du gouvernement? Jean Castex ne parle désormais plus de "déconfinement", mais d'un "allègement" progressif des restrictions. Notre éditorialiste politique Matthieu Croissandeau revient sur ce nouveau discours de l'exécutif.

Déjà reconfinée, la Grèce se met sous couvre-feu ce vendredi

En Grèce, déjà reconfinée et débordée par un "tsunami" de victimes du coronavirus selon le Premier ministre, un couvre-feu nocturne est imposé à partir de ce vendredi entre 21h et 5h. Seuls les déplacements pour des raisons de travail et de santé sont autorisés.

Depuis fin octobre, le nombre quotidien de morts a quadruplé, à 42 décès mercredi, et celui des infections a doublé, à près de 3.000 en un jour.

Toute le pays est reconfiné depuis samedi jusqu'au 30 novembre, seuls les magasins de produits "essentiels" restant ouverts, principalement les supermarchés et les pharmacies.

Le nombre d'hospitalisations bat le record de la première vague

Jean Castex a à nouveau évoqué ce jeudi un ralentissement des contaminations mais qui doit être "confirmé" et qui n'a pas encore réduit le nombre d'hospitalisations. Au contraire: il a désormais dépassé le pic enregistré au mois d'avril, lors de la première vague, avec un total de 32.654 patients Covid-19 actuellement hospitalisés en France.

Aussi le Premier ministre a-t-il jugé "irresponsable de lever et même d'alléger le dispositif" de confinement pour l'instant.

La France va rester confinée jusqu'au 1er décembre et au-delà

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à l'évolution de l'épidémie de coronavirus. Ni allégement, ni durcissement des restrictions: devant la baisse "fragile" de la deuxième vague de Covid-19, Jean Castex a annoncé ce jeudi le maintien du confinement au moins jusqu'au 1er décembre et même au-delà pour les déplacements, avec en revanche une possible réouverture des commerces à cette date.

L'attestation dérogatoire pour circuler, l'un des symboles du confinement, sera en particulier encore nécessaire après le 1er décembre, a souligné le Premier ministre lors de sa conférence de presse.

BFMTV