BFMTV
en direct

EN DIRECT - Covid-19: la France ferme dès dimanche ses frontières aux pays extérieurs à l'UE, "sauf motif impérieux"

Les nouvelles mesures attendues pour freiner la propagation du Covid-19 en France pourraient être annoncées dans les heures à venir. Jean Castex prendra la parole ce vendredi soir à l'issue du Conseil de défense.

Exportations des vaccins: Johnson exprime ses "graves préoccupations" à l'UE

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a exprimé vendredi à la présidente de la Commission européenne ses "graves préoccupations" au sujet des restrictions imposées aux livraisons de vaccins contre le coronavirus, susceptibles de compromettre les accords passés dans le cadre du Brexit sur l'Irlande du Nord.

Lors d'un entretien avec Ursula von der Leyen, Boris Johnson "a exprimé ses graves inquiétudes au sujet des répercussions que pourraient avoir les mesures prises par l'UE concernant les exportations de vaccins", a indiqué son porte-parole.

"Le recours effectif au télétravail devra être renforcé"

Le Premier ministre a indiqué ce vendredi soir que le "télétravail devrait être renforcé" dans toutes les entreprises où cela est possible en France afin d'endiguer l'épidémie. "Une consultation sera conduite lundi avec les partenaires sociaux pour en définir les modalités", a-t-il précisé.

Non-respect du couvre-feu, fêtes clandestines, ouvertures illégales: Castex annonce un renforcement des contrôles

"Les policiers et gendarmes seront mobilisés pour contrôler le non-respect du couvre-feu, fêtes clandestines et les ouvertures illégales de restaurateurs. Les contrôles seront renforcés", a déclaré le Premier ministre.

"Une consigne de particulière fermeté sera appliquée aux fraudeurs", a-t-il ajouté.

Les centres commerciaux non-alimentaires de plus de 20.000 m² fermés dès dimanche

Les centres commerciaux non-alimentaires de plus de 20.000 m² seront fermés en France dès dimanche, a annoncé Jean Castex ce vendredi soir à l'issue du Conseil de défense.

La France ferme ses frontières aux pays extérieurs à l'UE, "sauf motif impérieux"

"Si la situation sanitaire reste mieux maitrisée en France que chez beaucoup de nos voisins, elle est préoccupante", a mis en garde Jean Castex vendredi soir, annonçant que les frontières avec les pays extérieurs à l'Union européenne seraient fermées à partir de dimanche soir, "sauf motifs impérieux".

"Toute entrée en France et toute sortie de notre territoire à destination ou en provenance d'un pays extérieur à l'Union européenne sera interdite, sauf motif impérieux, à partir de dimanche 00h00", a déclaré Jean Castex depuis l'Elysée, à l'issue d'un Conseil de défense.

"Toutes les entrées en France d'un pays de l'Union européenne seront conditionnées à la réalisation d'un test PCR, à l'exception des travailleurs transfrontaliers", a-t-il ajouté.

Le gouvernement veut se donner "encore une chance d'éviter le confinement"

"La question d’un confinement se pose légitimement mais nous en connaissons l’impact très lourd pour les Français à tous points de vue. Nous pouvons encore nous donner une chance de l’éviter", a déclaré Jean Castex.

Il a toutefois prévenu que "les prochains jours" seraient "déterminants" pour prendre d'éventuelles nouvelles mesures.

Jean Castex prend la parole depuis l'Élysée

Le Premier ministre Jean Castex prend la parole depuis l'Élysée.

70 cas en une semaine dans le personnel soignant de l'hôpital d'Arras

Le centre hospitalier d'Arras (Pas-de-Calais) a enregistré en une semaine 70 nouveaux cas de Covid-19 parmi son personnel soignant, une "progression très rapide" qui "inquiète" les équipes, a indiqué vendredi sa directrice.

"Nous avons eu en une semaine 70 professionnels de santé contaminés" sur les quelque 2.000 membres du centre hospitalier d'Arras, soit autant que sur un mois de la fin de l'année 2020, a déclaré à l'AFP Hélène Deruddre, directrice par intérim du groupe hospitalier Artois Ternois, qui y voit "le signe d'une progression très rapide de l'épidémie".

1.447.155 injections de vaccins réalisées depuis le début de l'épidémie

1.447.155 injections des vaccins contre le Covid-19 réalisées en France depuis le début de l'épidémie, a-t-on appris du ministère de la Santé ce vendredi.

Jean Castex prendra la parole à l'issue du Conseil de défense

INFO BFMTV - Selon nos informations, le Premier ministre Jean Castex prendra la parole ce vendredi soir à l'issue du Conseil de défense sanitaire qui a débuté à 18h autour d'Emmanuel Macron. Selon Matignon, il devrait annoncer de nouvelles mesures pour contrer l'épidémie.

"Si ce variant devient majoritaire, nous allons avoir un mois de mars très difficile"

L'ancien Directeur de la Santé William Dab a ensuite mis en garde, au micro de BFMTV: "Si nous restons dans la situation actuelle, le variant sera majoritaire au mois de mars". Or "si ce variant devient majoritaire, nous allons avoir un mois de mars très difficile", prévient l'ancien directeur de la Santé.

"Nous devrions suivre une stratégie d'éradication du virus. C'est possible". Et de déplorer: "les gens n'ont pas une vision claire de la stratégie qui est suivie".

"Le traçage et l'isolement doivent être très rigoureusement respectés", a-t-il insisté, considérant que "le traçage était insuffisant en France".

William Dab, ancien Directeur général de la Santé, appelle à "taper vite et fort"

Le professeur William Dab, ancien directeur de la Santé invité de BFMTV ce vendredi, a appelé à "taper vite et fort pour réduire au maximum la circulation du virus". "Chaque jour compte", a-t-il ajouté, plaidant pour une prolongation des vacances scolaires "pendant deux semaines avec un confinement strict".

"Il n'est pas inenvisageable d'avoir des mesures différenciées" en fonction de la circulation du virus selon les régions, a-t-il encore estimé.

L'Allemagne restreint les entrées sur son territoire en provenance de plusieurs pays

L'Allemagne va restreindre à partir de samedi les entrées sur son territoire par voie terrestre, maritime et aérienne de personnes venant de cinq pays pays fortement touchés par les différents variants du Covid-19, a indiqué ce vendredi le gouvernement.

Cette décision, valable jusqu'au 17 février dans un premier temps, vise le Royaume-Uni, l'Irlande, le Brésil, le Portugal et l'Afrique du Sud et vise à "protéger la population" allemande, a indiqué le ministère de la Santé allemand dans un document obtenu par l'AFP.

Un Conseil de défense sanitaire se réunit à 18 heures ce vendredi

L'Elysée annonce qu'un Conseil de défense sanitaire trés restreint se réunit ce vendredi à 18 heures autour du chef de l'État et du Premier ministre. Selon nos informations, les ministres n'ont été convoqués que dans le courant de l'après-midi. Autour de la table sont donc réunis Jean-Yves Le Drian, Bruno Le Maire, Florence Parly, Gérald Darmanin, Elisabeth Borne, Olivier Véran et Gabriel Attal.

Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer et la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal ne sont pas présents et aucun ministre n'est présent en visioconférence.

Vaccination: le Rhône décale à son tour des rendez-vous

L'Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes fait un point sur la vaccination dans le département du Rhône, et annonce que plusieurs rendez-vous vont devoir être décalés faute de stocks disponibles.

"La baisse du volume de doses livrées par Pfizer du 25 janvier au 14 février inclus", explique l'ARS, "rend nécessaire la mise en place d'une régulation des plannings de vaccination pour les trois premières semaines de février afin de garantir l’administration de la seconde injection pour toutes les personnes ayant déjà reçu la première dose en janvier".

L'autorité assure que les rendez-vous donnés aux patients pour recevoir leur 2e dose dans les temps impartis seront bien assurés.

Dans le détail: 8300 rendez-vous seront reportés la première semaine de février, 6400 la semaine du 8 février et 2000 la semaine du 15 février. Toutes les personnes dont les rendez-vous ont été décalés en recevront un nouveau à compter du 1er mars, assure l'Agence régionale de santé, qui précise par ailleurs que près de 43000 rendez-vous de vaccination se dérouleront normalement durant cette période.

"Il faut accepter qu'il faille un peu de patience": Alain Fischer évoque le manque de doses

Alain Fischer, président du comité scientifique pilotant la campagne de vaccination, a évoqué ce vendredi sur notre antenne les manques de doses dans certains centres.

"On peut comprendre l’impatience générale. Tout d’abord, de la part des personnes qui doivent pouvoir être vaccinées au plus vite et évidemment il faut faire en sorte qu’elles puissent être vaccinées au plus vite, mais il y a un principe de réalité c’est le nombre de doses disponibles qui correspond aux commandes passées en commun avec l’ensemble des pays de la communauté européenne", a-t-il lancé.

"Le mieux qui puisse être fait, c’est donc d’optimiser leur optimisation sur l’ensemble du territoire et cette optimisation ne peut pas correspondre au souhait de chacun", a ajouté Alain Fischer.

"Il faut que ce soit bien compris et accepter qu’il faille un petit peu de patience, même si c’est dur et que de façon légitime les gens aspirent à la vaccination", a-t-il enchaîné.

Le régulateur européen approuve le vaccin AstraZeneca/Oxford pour les plus de 18 ans

L'Agence européenne des médicaments (EMA) vient d'approuver l'utilisation dans l'Union européenne du vaccin AstraZeneca/Oxford contre le Covid-19, pour toutes les personnes âgées de 18 ans et plus, affirmant que le vaccin est également adapté aux personnes âgées.

"L'EMA a recommandé l'octroi d'une autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour le vaccin contre le Covid-19 AstraZeneca (...) chez les personnes à partir de 18 ans", a déclaré dans un communiqué le régulateur européen, basé à Amsterdam.

Novartis va aider Pfizer-BioNTech à produire son vaccin

Le laboratoire suisse Novartis a annoncé ce vendredi par communiqué qu'il allait aider Pfizer-BioNTech à produire son vaccin.

Le vaccin Johnson & Johnson efficace à 66% en général, moins efficace en Afrique du Sud

Le vaccin Johnson & Johnson contre le Covid-19 est efficace à 66% en général, mais moins en Afrique du Sud, pays où un variant du coronavirus davantage transmissible se propage, annonce la branche pharmaceutique américaine.

Le vaccin, qui ne nécessite qu'une seule injection, est efficace à 85% pour prévenir les formes graves de la maladie, selon un essai clinique majeur.

Vaccins: l'UE publie le contrat avec AstraZeneca

L'UE a publié vendredi en ligne le contrat signé l'an dernier avec le laboratoire britannique AstraZeneca pour précommander son vaccin anti-Covid, amputé de parties entières, noircies pour des raisons de confidentialité, alors que le groupe est sous pression en raison d'importants retards de livraisons.

L'exécutif européen réclamait depuis plusieurs jours à AstraZeneca son feu vert pour cette publication. "Nous saluons l'engagement de l'entreprise à une transparence accrue (...) La transparence et la responsabilité sont importantes pour conforter la confiance des citoyens européens", a commenté un porte-parole de la Commission.

Vaccin: Véran assure qu'il n'y a "pas d'annulation", juste des "primo-injections reportées"

Trop de demandes, pas assez de doses. L'Ile-de-France, les Hauts-de-France et la Bourgogne-Franche-Comté ont annoncé ce jeudi le report de rendez-vous pour une première injection du vaccin contre le Covid-19, en raison de difficultés d'approvisionnement des doses Pfizer.

"Il n'y a pas d'annulation, il y a pu avoir des primo-injections qui ont été reportées de quelques jours", a défendu Olivier Véran ce vendredi. Et ce en raison "des diminutions de l'arrivage de vaccins par rapport à ce qui nous avait été promis" et de "la multiplication des centres de vaccination". "Tout cela va s'arrêter, cela va rentrer dans l'ordre", a promis le ministre.

Véran: "Les soignants n'ont pas envie que ça reflambe"

Olivier Véran est allé à la rencontre des soignants de l'hôpital Avicenne de Bobigny (Seine-Saint-Denis) ce vendredi matin. Ils "n'ont pas envie que ça reflambe", a commenté le ministre de la Santé à l'issue de sa visite, avant de louer leur engagement durant cette épidémie. "Les soignants sont le roc le plus solide depuis un an dans notre pays", a-t-il commenté.

L'Agence européenne des médicaments estime que le vaccin Pfizer/BioNTech n'est pas lié à des décès post-vaccination

Des nouvelles rassurrantes. Dans un communiqué, l'Agence européenne du médicament (EMA) annonce avoir conduit un premier passage en revue des données liées à l'usage du vaccin Pfizer/BioNTech sur le continent.

Si des morts de personnes âgées vaccinées ont été signalées, l'EMA note dans un communiqué que "les données ne montrent pas de lien avec la vaccin" Pfizer/BioNTech. Aucun nouvel effet secondaire n'a été identifié, ajoute l'Agence.

"Plus on prend des décisions tardivement, plus ce sera long"

Invité ce vendredi matin sur les antennes de RMC et BFMTV, le président de la Ligue nationale contre le cancer Axel Kahn a estimé que pour circonscrire le Covid-19 en France, des décisions rapides devaient être prises. "Plus on prend des décisions tardivement, plus ce sera long", a-t-il estimé.

"Il y a urgence, nous sommes encore dans le 2e pic épidémique qui n’a jamais baissé", a ajouté le généticien.

Récession massive en 2020, avec une chute de 8,3% du PIB sur l'année

L'économie française a subi une récession massive en 2020 sous le coup de l'épidémie de Covid-19, avec une chute du produit intérieur brut (PIB) de 8,3%, selon une première estimation publiée ce vendredi par l'Insee, qui est toutefois moins mauvaise que ce qu'anticipait l'institut.

Les pneumologues français lancent une étude sur les séquelles du Covid

"De plus en plus de patients consultent", mais ils craignent de "ne voir pour l'instant que la partie émergée de l'iceberg". Chantal Rahérison-Semjen, présidente de la Société de pneumologie de langue française, annonce ce vendredi dans Le Parisien le lancement de l'étude "Pneumo-Cov" pour étudier les séquelles du Covid-19 et les traiter.

"Chaque patient qui a eu une forme grave du Covid devrait faire un bilan respiratoire entre quatre et six semaines après son épisode infectieux", insiste-t-elle. "Pour une forme plus bénigne, entre deux à trois mois après, si les symptômes sont là."

Le vaccin de Novavax efficace à 89%, selon les essais cliniques

Les essais cliniques du vaccin contre le Covid-19 en deux doses de Novavax ont montré une efficacité de 89,3%, a affirmé ce jeudi l'entreprise de biotechnologie américaine dans un communiqué affichant les résultats des essais de phase 3.

"NVX-CoV2373 a le potentiel pour jouer un rôle important dans la résolution de cette crise sanitaire publique mondiale", a affirmé le PDG de l'entreprise Stanley Erck.

Mais la nouvelle a été contrebalancée par l'annonce conjointe que le vaccin est bien moins efficace face au variant identifié en premier en Afrique du Sud, que les scientifiques considèrent comme plus contagieux.

L'entreprise va se lancer immédiatement dans le développement d'un nouveau vaccin ciblant ce variant, précise le communiqué.

Débat autour des commerces dits "non essentiels"

Un autre débat agite l'exécutif: le sort des commerces dits "non essentiels". Bercy et certains proches du président affirment ne pas vouloir "se reprendre dans la figure le débat sur ce qui est essentiel ou ce qui ne l'est pas". 

Des jauges restreintes, des créneaux d'ouverture ou des prises de rendez-vous obligatoires pourraient toutefois être envisagés pour les commerçants. Mais l'exécutif redoute redoute de tenir un discours contradictoire. Un conseiller s'interroge par exemple: "Comment expliquer aux parents que leurs enfants doivent rester à la maison mais qu'on peut toujours se rendre chez le coiffeur?"

La piste d'un confinement "hybride"

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau direct consacré à l'évolution de l'épidémie de Covid-19. Après la piste d'un confinement "très serré", récemment évoquée par Gabriel Attal, c'est désormais le scénario d'un confinement "hybride" qui tient la corde au sein de l'exécutif.

Selon nos informations, Emmanuel Macron souhaite notamment un reconfinement moins dur pour les jeunes, car "le président est plus inquiet que jamais des impacts psychologiques d'un troisième confinement", selon un conseiller.

Comme l'a indiqué ce jeudi matin Gabriel Attal sur France inter, la piste d'un allongement des vacances de février est l'une des options principales sur lesquelles travaille le gouvernement.

BFMTV