BFMTV

Covid-19: le virus continue de se répandre à Quiberon, 72 cas détectés

Trois femmes portant des masques de protection se promènent sur le front de mer, le 27 juillet 2020 à Quiberon

Trois femmes portant des masques de protection se promènent sur le front de mer, le 27 juillet 2020 à Quiberon - Fred TANNEAU © 2019 AFP

Depuis le premier signalement, le 21 juillet, le coronavirus continue sa progression à Quiberon. La préfecture du Morbihan recense à ce jour 72 cas et appelle à réduire les contacts sociaux.

La ville de Quiberon est toujours en proie à la Covid-19. La situation sanitaire liée à l'épidémie a rapidement dégénéré sur la presqu'île très prisée des touristes. D'un cas identifié le 21 juillet, la préfecture du Morbihan fait désormais état de 72 cas détectés, "constituant un cluster sanitaire à risque de fort potentiel de transmission".

Il s'agit principalement de jeunes âgés de 18 à 25 ans qui ont participé à des rassemblements privés ou fréquenté des bars de la commune.

Opérations de dépistage

Face à cette recrudescence de cas de coronavirus, la ville a décidé dès jeudi dernier de rendre le masque obligatoire dans les rues fréquentées du centre-ville et sur les marchés. Des mesures encore renforcées dimanche par un arrêté interdisant l'ouverture des plages, parcs et jardins à partir de 21h00.

Par ailleurs, "des opérations de dépistage au 'drive' se tiennent chaque jour depuis le samedi 25 juillet", précise la préfecture dans son communiqué. "A ce stade, 1031 personnes ont fait l'objet d'un test. Les résultats font apparaître 40 cas confirmés (...) Le dépistage des cas contacts à risque (...) a permis d'identifier 32 cas supplémentaires."

Limiter les contacts sociaux

La préfecture du Morbihan rappelle que "tout cas confirmé ou contact à risque doit respecter strictement les mesures d'isolement à domicile" et souligne que "la période estivale ne doit pas être synonymes d'un relâchement".

Dans ce contexte, les services de l'Etat demandent à la population de Quiberon, et notamment les plus jeunes, de "ne pas participer à des événements privés ou publics incompatibles avec le respect des règles de distanciation".

Ambre Lepoivre avec AFP Journaliste BFMTV