BFMTV

Covid-19: le cap des 20 millions de personnes primo-vaccinées le 15 mai sera-t-il atteint?

Le gouvernement avait affiché cet objectif. La prochaine échéance est fixée à 30 millions à la mi-juin.

L'objectif est bientôt atteint. 19.269.311 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin ce vendredi, selon le dernier bilan dévoilé jeudi soir par le ministère des Solidarités et de la Santé, ce qui représente un peu plus de 400.000 injections supplémentaires en 24 heures, dont 357.446 primo-injections pour la seule journée de jeudi. Des données qui se rapprochent de l'objectif de 15 millions de personnes primo-vaccinées à atteindre au 15 mai, fixé par le gouvernement.

Pour être atteint ce samedi, il faudrait que plus d'un million de personnes reçoivent une dose de sérum, ce qui semble compliqué dans le temps imparti.

Pas d'effet "jour férié"?

"C'est vrai que les retards que nous avons pris dans l'injection d'AstraZeneca chez les plus de 55 ans font que la cible de 20 millions de primo-vaccinés à la mi-mai ne sera pas loin d’être atteinte", avait admis le Premier ministre Jean Castex mardi dernier sur France 2.

Le même jour, le chef du gouvernement se déclarait "optimiste" auprès du Parisien quant à la capacité à atteindre ce chiffre "au sortir du week-end de l'Ascension", soit ce dimanche 16 mai et non plus le 15.

Le week-end prolongé et la journée de jeudi, fériée, pouvaient laisser craindre que la vaccination patine pendant ces quelques jours. Une hypothèse qui ne se vérifie pas forcément à ce stade. Jeudi, dans un centre de vaccination lyonnais où s'est rendu BFMTV, quelque 2300 personnes ont reçu une injection.

"C'est un jour où je ne travaillais pas, et c'était pour moi le moment idéal. J'ai trouvé un créneau donc j'ai sauté dessus", a expliqué une femme à notre antenne. "Ca permet aux gens qui ne travaillent pas ce jour-là de se faire vacciner, donc oui c'est une très bonne idée", abonde une autre.

Horaires élargis

Pour parvenir aux 20 millions de primo-vaccinés, des centres élargissent leurs horaires, comme cette structure à Strasbourg, où l'on vaccine pendant les week-ends, les jours fériés, mais aussi en soirée, de 19h30 à 23h30.

"Nous avions 192 rendez-vous ce soir, et finalement nous avons pu faire 216 doses, donc ce qui a permis d'ouvrir la vaccination à des personnes qui n'avaient pas pris rendez-vous", explique à BFMTV Olivia Bilger, directrice administrative et financière de l'Institut de recherche contre les cancers de l'appareil digestif (IRCAD).
Maëva Commecy, Emmanuel Daeschler et Clarisse Martin