BFMTV

Covid-19: La Polynésie française au stade 2 de l'épidémie

La Polynésie française (photo d'illustration)

La Polynésie française (photo d'illustration) - GREGORY BOISSY

La collectivité d'outre-mer recense 236 cas confirmés depuis le 15 juillet et la réouverture des frontières, presque tous enregistrés au cours des trois dernières semaines. Elle ne déplore cependant aucun décès.

La Polynésie française est passé au stade 2 de l'épidémie de Covid-19, avec 46 nouveaux cas en 24 heures, a annoncé vendredi soir (samedi matin à Paris) le gouvernement local.

La collectivité d'outre-mer recense 236 cas confirmés depuis le 15 juillet et la réouverture des frontières, presque tous enregistrés au cours des trois dernières semaines. Elle ne déplore cependant aucun décès.

La Polynésie n'avait dénombré que 62 cas entre mars et juin. Son président, Edouard Fritch, avait ensuite affirmé que le virus ne circulait plus en Polynésie.

Mais le gouvernement local a choisi de rouvrir les frontières sans quarantaine pour sauver le tourisme, secteur essentiel de la vie économique dans ces îles durement touchées par plusieurs mois de confinement et de fermeture des vols.

Selon Edouard Fritch, les touristes ont bien respecté le protocole imposé: un test négatif obligatoire avant l'embarquement, un auto-prélèvement quatre jours après l'arrivée, un formulaire de traçage et les gestes barrières. En revanche, selon lui, les fonctionnaires et militaires mutés en Polynésie n'ont pas tous été exemplaires. Un enseignant et un gendarme seraient à l'origine de foyers épidémiques, lors de fêtes sans gestes barrières à Tahiti.

Bientôt un passage au stade 3

Le gouvernement n'a pas indiqué quelles étaient les mesures liées au passage au stade 2, qui représente "un risque de diffusion des clusters". Dans son communiqué, il précise que les "indicateurs laissaient présumer un passage au stade 3 de l'épidémie dans un délai assez court".

Mercredi, le ministre de la Santé local, Jacques Raynal, avait annoncé que des reconfinements partiels étaient envisagés au stade 3, mais qu'il ne comptait pas reconfiner la Polynésie dans son ensemble. La circulation pourrait aussi être limitée, voire interdite, entre certaines îles.

Malgré le masque imposé dans les lieux publics et les établissements scolaires, où les cours ont repris la semaine dernière, le nombre de nouveaux cas a augmenté chaque jour depuis mardi.

Le virus reste concentré dans les îles les plus habitées, comme Tahiti et Moorea. Les autorités craignent qu'il s'étende aux autres îles et atolls de Polynésie, répartis sur une surface grande comme l'Europe et peu équipés en infrastructures médicales.

La population polynésienne pourrait aussi être fragile face au Covid-19: les facteurs de comorbidité, comme l'obésité, le diabète, l'insuffisance rénale ou les maladies respiratoires y sont fréquents.

C.Bo. avec AFP