BFMTV

Covid-19: Didier Raoult persiste, "l'hydroxychloroquine permet de diminuer de 75% le risque de mort"

Face à Bruce Toussaint sur BFMTV, le Professeur se dit certain "qu'on finira par lui donner raison".

Un peu plus d'un an après le début de l'épidémie de coronavirus en France, et alors que plus de 100.000 morts ont été recensés dans le pays, Didier Raoult persiste et signe. Malgré de nombreuses études démontrant son inefficacité pour soigner les patients atteints du Covid-19, le Professeur assure que l'hydroxychloroquine permet de "diminuer de 75% le risque de mort".

Lors d'un entretien exclusif accordé à BFMTV depuis son bureau à Marseille, le médecin met en avant les résultats de trois études publiées ces quinze derniers jours: "une en Iran sur 28.000 malades, celle que nous venons de soumettre sur 11.000 malades, et une autre en Arabie Saoudite sur 5000 malades". "Les résultats sont les mêmes", affirme-t-il, expliquant que "l'hydroxychloroquine change le pronostic des gens".

"C'est juste une question de temps (pour que l'on me donne raison)", jure Didier Raoult, avant d'ajouter que "toutes les études qui montrent que l'hydroxychloroquine ne marche pas sont liées à des gens qui ont des conflits d'intérêt avec Gilead", le laboratoire américain qui produit le remdesivir.

"La plus grosse escroquerie scientifique"

"La veille du jour où l'OMS a dit que le remdesivir ne marchait pas, la Commission européenne en a acheté pour un milliard. Une semaine après, le directeur général nous a dit que nous pouvions le distribuer et que l'on en aurait autant qu'on le souhaitait", raconte le Professeur. Évoquant l'étude publiée en juin dernier dans la revue scientifique The Lancet, avant que plusieurs auteurs ne se rétractent quinze jours plus tard, Didier Raoult estime qu'il s'agit de "la plus grosse escroquerie scientifique qu'il n'ait jamais vu de sa vie".

Mélanie Rostagnat Journaliste BFMTV