BFMTV

Covid-19: comment le gouvernement imagine la vaccination sur les lieux de vacances

La plage de Palavas-les-Flots (Hérault, sud de la France), le 10 juin 2021

La plage de Palavas-les-Flots (Hérault, sud de la France), le 10 juin 2021 - Pascal GUYOT © 2019 AFP

Alors que la campage vaccinale ralentit, malgré l'arrivée du variant Delta en France, le gouvernement veut faciliter l'accès au vaccin cet été, notamment sur les lieux de vacances des Français.

À l'approche des vacances d'été, 50% des Français n'ont toujours pas été vaccinés, ne serait-ce qu'avec une dose, et ce alors que le variant Delta se propage en France. Pour que la campagne vaccinale perdure dans les semaines à venir, le gouvernement a assoupli certaines règles, permettant notamment de se faire vacciner sur son lieu de vacances dans le pays.

"La vaccination sera possible sur les lieux de vacances des Français pendant l'été et les déplacements interrégionaux demeurent autorisés", explique ainsi le site du gouvernement.

Des dispositifs exceptionnels en France

Dans certaines régions, les Agences régionales de santé et les territoires ont ainsi prévu des dispositifs exceptionnels de vaccination de type barnum sur les lieux estivaux très fréquentés, a ainsi expliqué le ministère de la Santé lors d'un point d'information sur les vaccins ce mardi. Des drives seront également mis en place, ou encore des lieux de vaccination sur des aires d'autoroute.

Selon le ministère, des consignes nationales ont été passées pour que le rythme de la vaccination progresse cet été.

"Si vous commencez à vous vacciner en septembre, vous ne serez pas protégé avant la mi ou la fin octobre. Or, ça sera peut-être une période charnière pour l'épidémie dans notre pays", a alerté le ministre de la Santé Olivier Véran ce mardi sur France Info.

Les règles un peu assouplies sur les secondes doses

Il y a un mois, le gouvernement avait donné une réponse assez ferme: la première et la seconde dose doivent se faire dans le même centre de vaccination. Cela signifiait donc qu'il fallait soit se faire totalement vacciner sur son lieu de vacances, soit à son domicile. La possibilité de "prendre sa deuxième dose dans un autre endroit où on va aller passer ses vacances (...) doit être l'exception", en cas d'"impératif", pour ne pas entraîner une "désorganisation", avait déclaré le ministère de la Santé.

Il s'agit, notamment, de ne pas faire peser trop de poids sur certains territoires, qui se verraient submergés de demandes. Selon les informations données ce mardi, la règle de l'exception est encore valable.

En rappelant qu'il ne fallait pas surcharger les centres locaux, Olivier Véran a déclaré ce mardi que "personne ne doit être freiné dans sa vaccination parce qu'il serait mobile pendant l'été. Vous trouverez un médecin, un pharmacien ou un centre qui vous fera votre rappel de vaccination là où vous serez".

Décalage entre les deux doses

Pour éviter ces cas de figure, depuis le 15 juin 2021, "la 2e dose des vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna peut être administrée entre 21 et 49 jours après la 1ère injection", rappelle le site Service Public, "le délai entre les 2 injections était jusqu'à cette date de 42 jours". L'idée est de se faire vacciner avant le départ puis au retour de vacances.

Alors que la campagne vaccinale connait un certain ralentissement ces derniers jours, malgré la propagation du variant Delta, le ministère de la Santé rappelle qu'il est important de se faire vacciner, afin de ce protéger de cette mutation. Le gouvernement espère avoir vacciné 75% des adultes en primo-injection à la rentrée, et 66% en complètement.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV