BFMTV

Covid-19: 271 morts en 24 heures à l'hôpital, 4539 personnes en réanimation en France

Un malade du Covid-19 en réanimation à l'hôpital Robert Boulin de Libourne, dans le sud-ouest de la France, le 6 novembre 2020

Un malade du Covid-19 en réanimation à l'hôpital Robert Boulin de Libourne, dans le sud-ouest de la France, le 6 novembre 2020 - Philippe LOPEZ © 2019 AFP

Selon les chiffres de Santé publique France dévoilés ce dimanche soir, 271 Français sont morts du Covid-19 dans les dernières 24 heures à l'hôpital, portant à 40.439 le total de décès depuis le début de l'épidémie.

Malgré le léger "frémissement" constaté par Olivier Véran ce dimanche sur France Inter, l'épidémie de Covid-19 continue de faire de nombreuses victimes dans le pays. D'après les derniers chiffres de Santé publique France, 271 Français sont morts dans les dernières 24 heures du fait de la maladie. Le bilan total est désormais porté à 40.440 décès dans l'Hexagone.

Par ailleurs, 118 personnes ont été admises en réanimation entre samedi et ce dimanche. Au total, 4539 sont actuellement dans cette situation et plus globalement, 30.243 Français sont hospitalisés, soit 822 de plus que la veille. Avec 38.619 diagnostics positifs de plus, la France compte 1.797.324 cas de Covid-19.

Situation tendue

La capacité totale d'accueil en réanimation et soins intensifs a été portée de 5000 à 6400 lits, avec un objectif à 7500 ces jours-ci, qui pourrait encore être relevé à 10.500 lits.

La situation est tendue dans plusieurs régions, comme en témoignent les premiers transferts de malades du Covid-19 organisés au sein du pays. C'est le cas notamment depuis jeudi et vendredi, de la région Grand Est vers l'Allemagne.

Ce dimanche, l'Agence régionale de santé d'Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé envisager un nouveau transfert, de 200 patients, pour désengorger les hôpitaux. Le nombre de nouvelles contaminations n'a pas été communiqué ce week-end, après un embouteillage informatique provoqué par l'afflux de tests, qui avait rendu leur recensement incomplet depuis plusieurs jours. Des données corrigées seront publiées lundi

Jules Pecnard avec AFP Journaliste BFMTV