BFMTV

Coronavirus: les tests sur la vingtaine de rapatriés qui présentaient des symptômes sont "négatifs"

BFMTV
Le secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé a souligné sur BFMTV que "l'ensemble des personnes qui viennent de cette région-là vont être suivies pendant quatorze jours, car il s'agit de la période d'incubation du virus."

"Tous les tests se sont révélés négatifs". Dimanche soir, une vingtaine de personnes, à bord du deuxième avion qui rapatriait plusieurs centaines de personnes de Chine, présentaient des "symptômes" , selon la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Il s'avère ce lundi qu'ils ont été testés négatifs au coronavirus par les médecins militaires présents sur le tarmac de la base militaire d'Istres (Bouches-du-Rhônes), a révélé sur BFMTV Adrien Taquet, secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé.

"A leur montée dans l'avion, des personnes avaient quelques symptômes mais qui n'étaient pas liés au coronavirus, il s'agissait plutôt de rhume... Mais il fallait les contrôler, ce qui a été fait sur la base militaire d'Istres dans les Bouches-du-Rhône. Tous les tests se sont révélés négatifs et les personnes en question ont pu rejoindre les centres d'accueil, comme celui d'Aix", a expliqué Adrien Taquet sur notre antenne.

Le quai d'Orsay "fait tout pour que nos compatriotes qui veulent rentrer puissent rentrer"

Le secrétaire d'Etat a ajouté que "l'ensemble des personnes qui viennent de cette région-là vont être suivies pendant quatorze jours, car il s'agit de la période d'incubation du virus."

Concernant la situation de Français encore bloqués en Chine, comme Hugues Reynal, un Albigeois bloqué dans la ville de Gong'An depuis plusieurs jours qui a témoigné sur notre antenne, Adrien Taquet a assuré que le quai d'Orsay "fait tout pour que nos compatriotes qui veulent rentrer puissent rentrer".

Clément Boutin