BFMTV

Coronavirus: comment est apparu le cluster de Saint-Tropez

Plusieurs établissements ont du fermer leurs portes après la découverte de plusieurs cas de Covid-19 parmi leurs employés. Le port du masque sera obligatoire dans la ville à partir de minuit samedi.

La saison touristique tropézienne est en passe d'être largement compromise. Ces dernières heures, un foyer épidémique du Covid-19, un "cluster", a en effet été repéré au sein de la station balnéaire azuréenne extrêmement fréquentée par les touristes en cette période estivale.

Deux restaurants touchés

Comme le rapporte France Bleu Provence, ce sont en effet 18 employés, sur 50, du restaurant Le Pablo qui ont été testés positifs au coronavirus et ont été isolés. Dans un autre établissement appartenant au même propriétaire, situé à Ramatuelle, ce sont deux saisonniers qui ont été recensés comme malades.

De fait, les deux restaurants ont fermé leurs portes pour deux semaines et l'intégralité du personnel a désormais été testé, peut-on lire dans Var-Matin. De son côté, le directeur départemental de l'ARS, Sébastien Debeaumont, a tenu à "féliciter le gérant des deux établissements qui a parfaitement joué son rôle en procédant immédiatement à la mise à l’écart de son personnel."

En revanche, les clients qui ont fréquenté Le Pablo ces derniers jours n'ont, pour le moment, pas été appelés à se faire dépister.

"On n'y pense pas, on pense à s'amuser"

De manière générale, le département du Var, où le taux de positivité tourne autour de 1%, est particulièrement surveillé depuis qu'une nette "augmentation des signaux" a été notée par les autorités sanitaires. Un premier cluster avait été repéré au tribunal de grande instance de Toulon, tandis qu'un second était circonscrit au centre du département.

Ces dernières semaines, des images de fêtes organisées dans des établissements proches de la plage ont fait scandale sur les réseaux sociaux. On y voyait en effet de nombreuses personnes danser, sans masques, et sans respect des gestes barrières pourtant martelés par les autorités sanitaires. Un établissement de ce type, Le Moorea, a d'ailleurs fermé ses portes depuis, frappé par une fermeture administrative.

Interrogés par BFMTV, des vacanciers, jeunes pour la plupart, ne semblent que très peu enclins à vouloir porter le masque. "On ne met pas le masque en soirée, on n'y pense pas, on pense à s'amuser", expliquent certains d'entre eux, tandis que d'autres évoquent une volonté d'oublier "le confinement."

Masque obligatoire

Alors, pour faire face à cet afflux de touristes pas toujours prudents, les autorités sanitaires ont décidé d'agir. Jeudi, la préfecture du Var a ainsi annoncé le port obligatoire du masque dans le centre de Saint-Tropez.

"Le virus affecte avec une sensibilité particulière la commune de Saint-Tropez qui rassemble pendant la période estivale un flux important de touristes, notamment dans son centre-ville", détaille l'arrêté préfectoral, décidé avec la municipalité.

Entre le 25 juillet et le 1er août, 64 cas de Covid-19 ont été enregistrés par l'Agence régionale de santé (ARS) dans le golfe qui comprend notamment les communes de Ramatuelle, Sainte-Maxime, la Croix-Valmer et Saint-Tropez.

https://twitter.com/Hugo_Septier Hugo Septier Journaliste BFMTV