BFMTV

Coronavirus: masque obligatoire à Saint-Tropez

Un joueur d'accordéon porte un masque dans une rue d'Antwerp, en Belgique, le 6 août 2020.

Un joueur d'accordéon porte un masque dans une rue d'Antwerp, en Belgique, le 6 août 2020. - François WALSCHAERTS © 2019 AFP

Le centre-ville, le port et la citadelle de la station balnéaire prisée par la jet-set sont concernés par cette obligation, d'une durée d'un mois renouvelable, qui entrera en vigueur à partir de samedi minuit.

Face au "flux important de touristes", le port du masque sera obligatoire à partir de samedi dans le centre de Saint-Tropez (Var), ville connue dans le monde entier pour sa vie nocturne, a annoncé jeudi la préfecture du Var. "Le virus affecte avec une sensibilité particulière la commune de Saint-Tropez qui rassemble pendant la période estivale un flux important de touristes, notamment dans son centre-ville", détaille l'arrêté préfectoral, décidé avec la municipalité.

"Les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties"

Selon la préfecture, "les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties de jour comme de nuit" dans certains espaces publics de la commune à cause de la "forte concentration de personnes". Entre le 25 juillet et le 1er août, 64 cas de Covid-19 ont été enregistrés par l'Agence régionale de santé (ARS) dans le golfe qui comprend notamment les communes de Ramatuelle, Sainte-Maxime, la Croix-Valmer et Saint-Tropez. Parmi ces cas, 29 concernent des salariés de deux lieux de restauration de la commune de Saint-Tropez. Concernant les 35 autres cas, "les investigations montrent que deux tiers d'entre eux" dont des clients "ont fréquenté les lieux de restauration où l'on retrouve des personnels positifs", précise l'ARS de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Par ailleurs, la préfecture a pris deux arrêtés de fermeture administrative pour une durée de deux semaines contre deux restaurants situés sur la plage de Ramatuelle, pour non-respect des mesures sanitaires. "D'autres dossiers de fermetures sont en cours d'instruction" à cause "d'indiscipline", a ajouté le préfet, mais aucune fermeture générale des bars n'est envisagée à ce stade. L'obligation du port du masque, y compris en milieu ouvert, s'est multipliée ces dernières semaines dans plusieurs villes, en France comme à l'étranger.

A.K avec AFP