BFMTV

Bronchiolite du nourrisson: l'épidémie concerne désormais la quasi-totalité des régions

Un nourrisson. Photo d'illustration

Un nourrisson. Photo d'illustration - DIDIER PALLAGES / AFP

Le bulletin, en date de mercredi, de Santé Publique France est éloquent: avec neuf régions supplémentaires basculant en situation épidémique, c'est presque l'intégralité du pays qui connaît une flambée de bronchiolite du nourrisson.

En-dehors de la Bretagne qui résiste du fond de sa péninsule (mais dont la situation sanitaire est tout de même décrite comme "pré-épidémique") et de la Corse (qui échappe pour le moment à l'alarme générale), c'est tout le pays qui est désormais touché ce jeudi par l'épidémie de bronchiolite du nourrisson.

Dans son dernier bulletin, édité mercredi, Santé Publique France a ainsi déclaré que neuf régions supplémentaires étaient entrées en phase épidémique, à savoir l'Auvergne-Rhône-Alpes, la Bourgogne-Franche-Comté, le Centre-Val-de-Loire, les Hauts-de-France, la Normandie, la Nouvelle-Aquitaine, l'Occitanie, les Pays-de-la-Loire, la Provence-Alpes-Côte d'Azur.

L'alerte levée à Mayotte, toujours en place à Paris et dans le Grand Est

La semaine précédente, seuls le Grand Est et l'Île-de-France avaient viré orange sur la carte de Santé Publique France. Les deux régions sont d'ailleurs toujours soumises à la même vigilance. Loin de la métropole, une bonne nouvelle en revanche: l'alerte est levée à Mayotte.

Comme le précise le dictionnaire médical Vidal sur son site, la bronchiolite est une infection virale "très contagieuse" - mais heureusement bénigne dans la grande majorité des cas - des bronches les plus petites, ou bronchioles, chargées d'alimenter en air le fond des poumons. Les bébés touchés contractent d'abord une toux sèche puis sont rapidement à bout de souffle.

Aussi éphémère que commun

L'épisode est aussi éphémère - ces difficultés respiratoires ne durant en principe que quelques jours - que commun. Durant l'automne-hiver, poursuit la page internet du Vidal, la bronchiolite frappe environ les deux tiers des nourrissons.

Et c'est bien parmi les plus jeunes que la maladie circule le plus activement. Ainsi, au cours de la semaine écoulée, sur les 2377 enfants de moins de deux ans ayant été vus aux urgences en raison de leur contamination par la bronchiolite, ils étaient 2131, soit 90%, à avoir moins d'un an. 799 (34% de l'ensemble) ont d'ailleurs été hospitalisés. Sur ces 799 petits hospitalisés, ils étaient encore 746 à avoir moins de 12 mois.

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV