BFMTV

Au bureau, une sieste (courte) et ça repart

-

- - Panda - STR - AFP

En cas de fatigue ponctuelle, un petit somme peut être salvateur pour tenir jusqu'à la fin de la journée de travail. A condition qu'il dure moins de 20 minutes.

Arriver au travail tellement épuisé qu'une seule envie vous guide, celle de retrouver votre lit. Cela arrive de temps en temps. Un coucher tardif la veille, une semaine éprouvante, une insomnie ponctuelle… Dans ce cas, la sieste flash permet de sauver votre productivité.

Toutefois, "sans pathologie comme l'insomnie, on est censé résister à l'endormissement, même en phase de digestion en début d'après-midi", précise Joël Paquereau, président de l'Institut national du sommeil et de la vigilance (INVS).

Trouver un coin isolé

Mais en situation d'urgence suite à une nuit particulièrement agitée, "une sieste courte, de moins de 20 minutes pour ne pas entamer la capital sommeil du soir et laisser s'enclencher le cercle vicieux du coucher tard" est recommandée par l'expert.

Le tout est de se trouver un coin isolé, à l'ombre d'un arbre du parc d'à côté, dans son propre bureau s'il est individuel ou cacher derrière son écran s’il ne l’est pas... Voire aux toilettes pour une sieste vraiment flash.

Régler son réveil 20 minutes plus tard

Une fois la planque trouvée, Joël Paquereau conseille:

"Mettez le réveil de votre téléphone portable à sonner 20 minutes plus tard pour que la peur de ne pas vous réveiller vous quitte et laissez votre esprit vagabonder. C'est davantage une période de prise de repos que de sommeil. Si vous avez besoin de dormir, vous vous endormirez".

Selon lui, ceux qui pensent que la sieste empire leur état de fatigue et leur sentiment d'être dans le gaz en se réveillant n'ont pas expérimenté la sieste courte.

Profiter d'un atelier méditation

Une séance de relaxation peut aussi constituer un excellent alibi. Car rares sont les entreprises dotées d'une salle de repos.

Et si "au Japon, la sieste au bureau est pratiquée, en France, les collaborateurs n'oseraient pas s'endormir, même dans une salle de repos, ils seraient trop angoissés d'être surpris en train de ronfler", assure Shahine Ismaïl, qui dispense des ateliers individuels ou collectifs de méditation, fondatrice du réseau de praticiens L'arbre de vie.

Lors de ses séances, elle voit régulièrement des adeptes s'endormir tout bonnement, bercés par son flot de paroles.

Chercher des solutions durables

Si le manque de sommeil se fait ressentir tous les jours, il faut en chercher les causes plus profondes et mettre en place des solutions durables en facilitant l'endormissement afin d'éviter que la santé n'en pâtisse.

> A lire aussi: Comment mieux gérer son sommeil pour arriver en forme?
> A lire aussi: Les risques du manque de sommeil au travail

Bannir les insomnies

Pour les insomniaques, Joël Paquereau recommande de bannir la télé et les écrans de la chambre, les animaux domestiques de la maison, -car ils peuvent réveiller-, et de se doter de rideaux occultant.

"En se réveillant en pleine nuit, certains prennent la tablette pour ne pas allumer et risquer de réveiller leur conjoint. Mieux vaut sortir du lit car la lumière bleue est la composante la plus sensible, qui donne une fausse information de lumière à la rétine, ce qui réveille", assure l’expert.

Puis retourner se coucher en évitant d’encombrer son cerveau de pensées stressantes. En les chassant à coups de séance de relaxation si besoin.

Rozenn Le Saint