BFMTV

Les risques du manque de sommeil au travail

-

- - Inês Silvestre - CC - Flickr

Accident de trajet, au travail, somnolence, hyper tension, prise de poids, irritabilité sont autant d'effets en cas d'états de fatigue qui altèrent le bien-être en entreprise.

En semaine, nous dormons en moyenne 7 heures par nuit. Alors qu'en vacances, les Français passent 8 heures dans les bras de Morphée. Or ce déficit cumulé d'une heure de sommeil quotidienne imposé par le rythme professionnel pèse sur l'humeur et le bien-être au travail.

Sans parler du mal-être qui touche les véritables insomniaques, Joël Paquereau, président de l'Institut national du sommeil et de la vigilance (INVS), énumère les risques pour la santé qui découlent de cette petite carence permanente.

1-Les accidents de trajet ou de travail

Après une nuit blanche ou même un déficit de sommeil d'une heure, le risque majeur est la somnolence. En premier lieu, les accidents de la route pour se rendre au bureau ou rentrer chez soi. En deuxième lieu, les accidents du travail liés au manque d'attention.

2-Les risques d’hyper tension

A plus long terme, les risques d’hyper tension artérielle pointent. "Quand on dort, la tension diminue. Si on est toujours en activité, elle ne baisse pas suffisamment", décrypte Joël Paquereau. Or cela augmente les risques d’AVC, d'infarctus, d'insuffisance cardiaque, de lésions des reins pouvant conduire à une insuffisance rénale ainsi que de la rétine qui provoquent parfois la cécité.

3-Le diabète

"Quand on ne dort pas assez, l’insuline, l'hormone qui permet de diminuer le taux de sucre dans le sang, devient moins efficace. On a moins de sucres dans les cellules alors on a envie d'en manger davantage. A long terme, on se retrouve avec du diabète à 50 ans", met en garde l’expert en sommeil.

4-La prise de poids

L’équation est simple. Moins on écrase, plus on est longtemps éveillé et plus on mange. "Quand on dort, on n’a pas faim, cela arrive quand on se réveille", décrit Joël Paquereau. Par ailleurs, "on mange davantage gras ou sucré avec une tendance à un grignotage pour tenir quand on est fatigué, ce qui favorise la prise de poids", prévient-il.

Un risque d’autant plus avéré chez les travailleurs de nuit, qui ont plus de chances d’être obèses ou en surpoids du fait des perturbations des rythmes biologiques, selon le rapport de l’Agence national de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) publié en juin 2016.

5-Les rides

Moins grave, si ce n’est pour le moral, les rides apparaissent davantage quand on manque de sommeil. "L’effet est assez immédiat. Quand on ne dort pas assez, l’élasticité de la peau est moins performante, le tissu ne se restaure pas et on est davantage ridé", assure le président de l’INVS. Encore un argument pour se forcer à se coucher tôt.