BFMTV

Aliments bio: lancement d'une étude sur les impacts sur la santé

Des légumes dans une ferme Bio.

Des légumes dans une ferme Bio. - -

La vaste étude "BioNutriNet" concerne au moins 100.000 personnes, dont la moitié adepte du bio. Elle a été lancée ce mardi.

Il y a les opportunistes, qui consomment bio "au cas où". Et il y les consciencieux, qui y croient dur comme fer. Mais manger bio est-il vraiment bon pour la santé? La plus grande étude jamais conduite sur la consommation des aliments bio, est lancée ce mardi en France. Elle portera sur 100.000 personnes au moins et sera pilotée par le Dr Emmanuelle Kesse, épidémiologiste.

"BioNutriNet" aura pour objectif de mieux comprendre qui sont les consommateurs de produits bio et les liens entre la consommation de ce type d'aliments et la santé. L'étude prévoit notamment de mesurer sur un sous-groupe de participants les résidus de pesticides.

Les pesticides et les vitamines seront mesurés

Les responsables de l'étude, qui se poursuivra au moins 5 ans, lancent un appel, afin que le plus grand nombre de consommateurs (réguliers ou occasionnels) ou non consommateurs de produits bio, participent à ce projet.

"Il y a déjà eu des études sur les consommateurs de bio, mais généralement sur de petits groupes et durant seulement quelques semaines", ajoute le Dr Kesse.

Pour cette longue étude, il s'agit de mieux préciser ce qui détermine la consommation ou non des aliments bio ainsi que ses effets sur l'état nutritionnel (vitamines et minéraux) et toxicologique (résidus de pesticides), mesurés sur un sous-groupe de 300 personnes, grâce à des marqueurs sanguins et urinaires.

A terme, BioNutriNet permettra d'évaluer un éventuel effet protecteur vis-à-vis de malades chroniques (cancers, maladies cardiovasculaires, obésité, diabète, etc.). Le financement spécifique de BioNutriNet (700.000 euros) est assuré par l'Agence Nationale pour la Recherche.

Aurélie Delmas avec AFP