BFMTV

Xavier Bertrand sur RMC : « Un an après, la France va plus mal »

Xavier Bertrand propose de passer l'âge de départ à la retraite à 65 ans.

Xavier Bertrand propose de passer l'âge de départ à la retraite à 65 ans. - -

Invité sur RMC et BFMTV ce lundi matin, le député maire UMP de Saint-Quentin dans l'Aisne, Xavier Bertrand, affirme que le pays va plus mal qu'il y a un an et que François Hollande ne sait pas tenir son rôle de chef de l'Etat.

Ce lundi matin, Jean-François Achilli recevait Xavier Bertrand. Le député maire UMP de Saint-Quentin a attaqué la politique de François Hollande au lendemain d’une grande manifestation du Front de gauche, et alors que le président est au plus bas dans les sondages. L’ancien ministre critique aussi la politique sur l’emploi du gouvernement, qui ne porte toujours pas ses fruits.

L'UMP, Sarkozy, Fillon...

Sur Claude Guéant, au cœur d'une affaire concernant des primes en liquide :

8h54 - Xavier Bertrand : « Pourquoi est-il présumé coupable ? Pourquoi on ne le laisse pas répondre tranquillement aux juges ? ».

8h52 - Xavier Bertrand : « On n’a pas le droit de s’opposer entre nous. Personne n’y gagnera si on s’affaiblit les uns les autres. Pour Paris, il n’y a rien de mieux que la primaire, c’est la démocratie ».

Sur François Fillon qui, dans un documentaire, raconte ses désaccords avec Nicolas Sarkozy :
8h50 - Xavier Bertrand : « Je suis choqué par ce déballage, ces propos qu’il aurait tenu à propos de Nicolas Sarkozy. Quand on a des choses à dire, il faut le dire en face et en famille. Je suis fier d’avoir appartenu à un gouvernement dont le président était Nicolas Sarkozy. Aujourd’hui, il faut aller plus loin ».

Sur l’UMP :
8h48 - Xavier Bertrand : « Il ne faut pas voter à nouveau. On a mieux à faire alors que nous serons à six mois des municipales. Mais je souhaite que la question soit posée au militants : voulez-vous revoter ? ».

Sur Nicolas Sarkozy :
8h46 - Xavier Bertrand : « Je m’en tiens à ce qu’a dit Nicolas Sarkozy il y a un an, à la Mutualité, qui a dit qu’il ne serait plus candidat à la même fonction. Nous devons faire preuve de responsabilités, jouer plus collectif. Le 26 mai, je manifesterai. Je veux dire à ce gouvernement que tous les projets qu’il a en tête, sur la PMA et la GPA, ça déstabilisera la société ».

Sur les retraites

8h46 - Xavier Bertrand : « Les prochains à être dans le viseur, ce sont les retraités. Le gouvernement va allonger la durée de cotisation, c’est hypocrite, puis augmenter les cotisations. Les pensions vont augmenter moins vite que l’inflation. Ils ont commencé avec les retraites complémentaires, ils vont le faire avec les autres. Ayons du courage, passons de 62 ans à 65 ans ! Et ça ne suffit pas. Il faut aussi passer à un système par point, où pour chaque personne salariée, vos revenus vous donnent droit à des points. Tout le monde est logé à la même enseigne ».

Des idées concrètes pour redresser la France ?

A propos de la réforme des allocations familiales, qui seront réduites pour les 15% des familles les plus riches.
8h43 - Xavier Bertrand : « Il n’y a pas de projet familial derrière cette réforme. Là, on boucle les fins de mois. Je propose que pour les ménages vraiment les plus aisés, qu’il n’y ait plus d’allocations. Là, ce sont les classes moyennes supérieures qui sont concernées. Et il faudrait un vrai plan de développement des crèches ».

8h42 - Xavier Bertrand : « Tout chef d’entreprise qui recruterait un chômeur indemnisé pourrait être exonéré de charges pendant un an ou deux. C’est une proposition concrète. Aujourd'hui, un chômeur indemnisé reçoit 14 000 euros d'indemnisation par an. Donnez-les à un chef d'entreprise pour recruter ce chômeur ! ».

Sur la manifestation du Front de gauche

8h40 - Xavier Bertrand : « Jean-Luc Mélenchon est de moins en moins démocrate, de moins en moins républicain. Il a été ministre du gouvernement Jospin, il a été sénateur, et aujourd’hui il nous donne des leçons et voudrait renverser la table ? Ce n’est pas lui qui va donner des leçons à la société française ».

Sur l’intervention de Jean-Marc Ayrault et la popularité de François Hollande

8h38 - Xavier Bertrand : « Quand on est élu sur des mensonges, il ne faut pas s’étonner qu’il y ait un tel désamour. Le rôle de l’opposition n’est pas que de s’opposer, mais proposer ».

Jean-Marc Ayrault est intervenu dimanche soir sur TF1 et a comparé son acton à celle du jardinier : après avoir semé, il faut attendre que ça pousse.
8h36 - Xavier Bertrand : « Un an après, la France va plus mal. Un an après, un héritage, ce n’est pas soldé ? Ils essayent en permanence de se retrancher derrière Nicolas Sarkozy. Ils nous ont dit qu’ils sauveraient Florange, que le chômage baisserait. Quand on a décidé de défiscaliser les heures supplémentaires, voilà un exemple concret entre avant et maintenant. Il faut savoir pourquoi on est dans une telle situation. On a toujours dit que c’était l’homme de la synthèse, mais il faut savoir décider. Dans chef de l’Etat, il y a chef. A Bercy, rien ne va plus, quelle cacophonie, c’est du jamais vu ! Vous voyez les déclarations d’Arnaud Montebourg sur Dailymotion, Moscovici qui dit le contraire, Fleur Pellerin qui donne une autre musique. Mais il y a une personne que j’aimerais entendre : il en pense quoi, François Hollande ? ».

Retrouvez aussi l'émission Bourdin & Co de ce lundi matin en intégralité.

Mathias Chaillot avec Jean-François Achilli