BFMTV

Wauquiez dévoile son "cabinet fantôme"

Les gilets jaunes ont demandé à être reçu par le président LR de la Région, Laurent Wauquiez.

Les gilets jaunes ont demandé à être reçu par le président LR de la Région, Laurent Wauquiez. - JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Laurent Wauquiez a annoncé dans un communiqué ce mercredi la composition de son "équipe thématique", sur le mode du "shadow cabinet" britannique. Il s'agit pour le parti d'opposition de proposer un équivalent au gouvernement, en répartissant les grands dossiers de l'Etat entre certains de ses membres.

La composition est tombée. Un an après l'avoir annoncée, dans la foulée de son élection à la tête du parti Les Républicains, Laurent Wauquiez a détaillé ce mercredi son "équipe thématique" dans un communiqué. Ladite "équipe thématique" est constituée sur le modèle du "shadow cabinet" (ou "cabinet fantôme" en français), cette tradition de l'opposition britannique consistant à mettre sur pied une équipe alternative au gouvernement. 

Peu de noms connus 

Si le patron des Républicains a visiblement eu à cœur de trouver un équilibre entre différentes instances, joignant des membres des conseils régionaux et départementaux à des sénateurs et à des députés, la liste comportant 34 noms ne révèle que peu de personnalités connues. On remarque notamment Eric Ciotti, désormais chargé de l'Intérieur dans cette équipe. Aurélien Pradié, député élu dans le Lot, dont le combat commun avec le député insoumis François Ruffin à l'Assemblée nationale pour l'accompagnement du handicap à l'école, a lui aussi su se faire une place. Laurent Wauquiez lui a ainsi confié le dossier du handicap. 

Les autres attributions de premier plan ont été attribuées à Pascal Allizard pour les Affaires étrangères, Philippe Meunier pour la Défense, François-Noël Buffet pour la Justice, Martial Saddier pour l'Ecologie, Christelle Morançais pour l'Economie, et Patrick Hetzel pour l'Education. Valérie Lacroute fait elle aussi partie du tableau: elle sera chargée des Transports. 

Laurent Wauquiez sait aussi sur qui s'appuyer sur un autre front. Selon le dernier Journal du dimanche, il envisage ainsi de nommer le philosophe conservateur François-Xavier Bellamy à la tête de la liste LR pour les européennes. 

Robin Verner