BFMTV

Vers un rapprochement entre Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy?

Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy aux Glières, le 31 mars.

Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy aux Glières, le 31 mars. - BFMTV

Depuis le début du mandat d'Emmanuel Macron, le deux hommes entretiennent une relation cordiale et teintée de respect mutuel.

Ce dimanche, Emmanuel Macron sera rejoint par l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy sur le plateau des Glières, en Haute-Savoie, pour commémorer le 75e anniversaire des combats au cours desquels une centaine de maquisards furent tués en 1944 par des soldats allemands et des miliciens français.

Le chef de l'Etat et l'ancien président, qui s'est rendu sur place à de nombreuses reprises durant son quinquennat, participeront à la cérémonie d'hommage qui se tiendra dans la matinée à la nécropole nationale de Morette.

Un rapprochement certain entre les deux hommes, malgré les mises en garde de l'ancien locataire de l'Elysée qui avait, récemment, durement critiqué Emmanuel Macron pour son incapacité à régler la crise des gilets jaunes

"Respect mutuel"

Par cette invitation, Emmanuel Macron "reconnaît la contribution de Nicolas Sarkozy de faire des Glières un symbole de l'histoire de France", estime sur BFMTV notre éditorialiste politique, Nicolas Prissette. C'est en effet l'ancien leader de l'UMP qui, durant son mandat présidentiel, avait instauré cet hommage annuel. 

Mais le rapprochement entre les deux hommes est également plus personnel. Emmanuel Macron aurait ainsi trouvé "chez Sarkozy le moyen d'avoir une discussion avec quelqu'un qui a fait le job" estimait par exemple Gérald Darmanin, qui parle également d'un "respect mutuel." 

"C'est normal qu'un président rencontre un ancien président. Et c'est vrai qu'il existe quelques convergences d'idées sur les heures supplémentaires défiscalisées par exemple", souligne se don côté Florence Portelli, conseillère régional LR d'Île-de-France. 

Stratégie politique?

Ce rapprochement est-il également un moyen de draguer les voix de la droite à quelques semaines seulement des élections européennes? Cette bonne entente pourrait en effet affaiblir la droite, d'autant plus que ce dimanche, le président actuel des Républicains, Laurent Wauquiez, devrait lui aussi être présent à l'hommage rendu. 

"Ils ont intérêt à s'entendre puisqu'un électorat de droite est venu soutenir Macron à la dernière présidentielle. De son côté, Sarkozy continue à influencer la droite. en s'affichant tous les deux, Macron dit 'vous avez raison d'être là' et Sarkozy rassure en disant 'la droite ne vous a pas abandonnée'", conclut Nicolas Prissette. 
dossier :

Nicolas Sarkozy

Hugo Septier