BFMTV

Valls quitte la France "avec le goudron et les plumes"

Manuel Valls a déclaré sa candidature à la mairie de Barcelone ce mardi dans un discours en catalan.

Manuel Valls a déclaré sa candidature à la mairie de Barcelone ce mardi dans un discours en catalan. - AFP

"Manuel Valls voit bien qu'aujourd'hui, il n'a pas d'avenir avec La République en Marche", a affirmé Olivier Faure.

L'ancien Premier ministre Manuel Valls, désormais candidat à la mairie de Barcelone, quitte la France "avec le goudron et le plumes", a jugé dimanche son ancien camarade de parti Olivier Faure.

Selon le premier secrétaire du PS, interrogé lors du Grand Rendez-Vous CNEWS-Europe 1-Les Echos, celui qui s'apprête à démissionner de l'Assemblée serait "l'un des hommes politiques aujourd'hui les plus détestés dans ce pays."

"Il voit bien qu'aujourd'hui, il n'a pas d'avenir avec La République en marche", le parti d'Emmanuel Macron, et "voyant que son avenir présidentiel est entravé, il a fait le choix de partir"

"Son avenir présidentiel entravé, il a fait le choix de partir"

Manuel Valls a annoncé mardi qu'il serait candidat aux municipales à Barcelone en mai 2019. Il sera l'invité du journal de 20H00 de France 2 dimanche, puis de radios lundi, avant de faire ses adieux mardi à l'Assemblée nationale.

Olivier Faure a dit ce dimanche se souvenir qu'au moment des primaires de la gauche, fin 2016, l'ancien Premier ministre "avait fait à Evry une déclaration d'amour pour cette agglomération et les Evryens, en disant qu'il n'y avait qu'eux dans sa vie". "Un an et demi plus tard", a-t-il poursuivi, "ils le voient faire la même déclaration à Barcelone, Je pense qu'il y a de leur part une grande déception."

dossier :

Manuel Valls

Cy.C avec AFP