BFMTV
Politique

UMP: Sarkozy place Wauquiez et NKM en haut de l'organigramme

Laurent Wauquiez et NKM obtiennent les postes-clé de l'UMP.

Laurent Wauquiez et NKM obtiennent les postes-clé de l'UMP. - AFP; Montage BFMTV

5 jours après son élection à la présidence de l'UMP, Nicolas Sarkozy a finalement élaboré le nouvel organigramme du parti. Laurent Wauquiez et NKM obtiennent des postes clé.

Moins d'une semaine après l'élection qui l'a mené à la présidence de l'UMP, Nicolas Sarkozy a finalement achevé rapidement les tractations avec les cadres du parti, pour en former l'organigramme définitif. Une équipe qui aura pour mission de poser les nouvelles fondations de l'opposition.

Un compromis trouvé pour NKM et Wauquiez

La guerre pour le poste de secrétaire général entre Nathalie Kosciusko-Morizet et Laurent Wauquiez s'est soldée sur un compromis. Le député de Haute-Loire obtiendrait ce poste tant convoité. Laurent Wauquiez pourra s'appuyer sur trois adjoints: le fillonniste Eric Ciotti, le juppéiste Benoist Apparu, et enfin Gérald Darmanin, qui fut le porte-parole de Nicolas Sarkozy, également proche de Xavier Bertrand.

Laurent Wauquiez aurait sous sa coupe les domaines clé des élections, de la formation et des fédérations.

NKM, qui n'a finalement pas obtenu ce poste, ne repart pas bredouille. L'élue de Paris devient vice-présidente du parti, et en est donc la numéro deux. Elle sera chargée de la refonte des statuts du mouvement, de la rénovation du parti, des relations avec les autres formations politiques et de la stratégie électorale.

Mais pour en arriver là, les tractations ont été particulièrement ardues. Mercredi soir encore, la candidate malheureuse à la mairie de Paris avait refusé cette offre, vexée de ne pas avoir obtenu celui de secrétaire générale. Elle est même allée jusqu'à menacer Nicolas Sarkozy de ne pas faire partie de l'équipe dirigeante du parti. Une attitude que ses lieutenants ont qualifié de "déraisonnable". Nicolas Sarkozy, la trouvait trop parisienne et pas assez représentative du parti pour un tel poste, rapporte L'Opinion

La nouvelle équipe aura pour mission de poser les nouvelles fondations de l'opposition.
La nouvelle équipe aura pour mission de poser les nouvelles fondations de l'opposition. © BFMTV

Fasquelle devient trésorier

Deux autres figures seront incontournables: Sébastien Huygues et Isabelle Le Callennec deviennent les porte-parole de l'UMP. Avant d'être nommé à ce poste, le premier s'occupait de la question des finances pour le parti. La seconde est une proche de François Fillon.

Frédéric Péchenard, ancien directeur de campagne de Nicolas Sarkozy, devient directeur général du parti. Daniel Fasquelle devient trésorier, comme le bureau politique de l'UMP l'avait annoncé mercredi. Quant à la commission des investitures, pour laquelle Christian Estrosi était pressenti, elle reste pour l'heure présidée par Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille.

Enfin, on le sait depuis lundi, Thierry Solère, proche de Bruno Le Maire, pilotera un groupe de réflexion sur l'organisation de la primaire en vue de la présidentielle de 2017. Il sera accompagné du juppéiste Edouard Philippe, le maire du Havre.

Ce groupe, qui rendra ses conclusions "d'ici deux à trois mois", comprendra également la présidente de la Haute autorité, Anne LevadeBernard AccoyerLuc Chatel et le sarkozyste Brice Hortefeux.

A. K. avec Damien Fleurot