BFMTV

Thierry Mariani prépare un 6e déplacement en Syrie avec des eurodéputés RN

Thierry Mariani à l'Assemblée nationale - Image d'illustration

Thierry Mariani à l'Assemblée nationale - Image d'illustration - AFP

En outre, il travaillerait également "depuis plusieurs mois sur le projet de constitution d'une association franco-syrienne".

Après cinq premiers voyages vivement critiqués, l'eurodéputé Thierry Mariani prépare un sixième déplacement en Syrie où, en compagnie d'autres élus du Rassemblement national, il pourrait rencontrer une nouvelle fois le président Bachar al-Assad, apprend-on ce mercredi auprès de l'ancien ministre sarkozyste.

L'élu a précisé qu'il prévoyait de se rendre en Syrie à l'occasion de la foire de Damas qui démarre le 28 août, accompagné de plusieurs "autres eurodéputés RN".

"Assad m'a reçu à chaque fois que j'y suis allé, même quand je n'étais plus élu. Je l'ai vu cinq fois", a fait valoir l'ancien député du Vaucluse, qui cultive aussi des liens avec la Russie, soutien du régime syrien dans la guerre.

Dans sa déclaration d'intérêts financiers au Parlement européen, l'eurodéputé précise en outre qu'il travaille "depuis plusieurs mois sur le projet de constitution d'une association franco-syrienne". Elle visera "à favoriser le rétablissement des relations franco-syriennes (économiques, politiques et culturelles) dans le cadre de la reconstruction du pays et du soutien aux chrétiens d'Orient".

"Ce projet devant se concrétiser avant la fin de l'année", ajoute-t-il.

"Lutter contre le terrorisme"

La présidente du RN et députée du Pas-de-Calais Marine Le Pen avait souhaité, devant la commission des Affaires étrangères à l'Assemblée le 26 juin, le rétablissement des relations diplomatiques entre la France et le régime syrien "pour lutter contre le terrorisme" et pour que la France ait "véritablement un rôle dans le problème des déplacés syriens au Liban" en participant au "retour des Syriens en Syrie".

"Si la Russie n'avait pas apporté un soutien majeur à Damas sur le plan militaire, la Syrie serait très probablement aujourd'hui entre les mains de Daech", avait ajouté la députée pro-russe, alors que la France fait partie d'une coalition militaire internationale conduite par les Etats-Unis qui lutte contre l'organisation Etat islamique.

Depuis le début de la guerre en Syrie avec la violente répression de manifestations anti-gouvernementales en 2011, plus de 370.000 personnes ont été tuées et des millions déplacées.

Hugo Septier avec AFP