BFMTV

Takieddine : «La Libye a versé de l'argent à Guéant et Sarkozy»

Ziad Takieddine affirme que les preuves des versements de la Libye pour la campagne de Nicolas Sarkozy sont aux mains d'anciens dignitaires libyens installés en Suisse et dans des pays arabes.

Ziad Takieddine affirme que les preuves des versements de la Libye pour la campagne de Nicolas Sarkozy sont aux mains d'anciens dignitaires libyens installés en Suisse et dans des pays arabes. - -

Ce lundi, Jean-Jacques Bourdin recevait Ziad Takieddine sur RMC et BFMTV. L’homme d’affaires affirme qu’il existe des preuves du financement de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy par la Libye et met en cause directement l'ancien président et Claude Guéant.

Sur RMC et BFMTV, l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine affirme que la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 a été en partie financée par la Libye, et assure que des preuves existent. Le parquet de Paris a ouvert vendredi une information judiciaire pour « corruption », « blanchiment », trafic d’influence » et « abus de biens sociaux », visant indirectement l’ancien président de la République.

8h55 - Ziad Takieddine : « Je demande des enquêtes sur les investissements qataris immobiliers, dans les sociétés de haute sécurité. Parce qu’un jour ou l’autre, le peuple français va devoir subir, peut-être, les extrémistes qui seront dans le conseil d’administration d’Areva. C’est une honte pour la République ».

A propos des infirmières libyennes, libérées par Kadhafi sous la pression de la France :
8h51 - Ziad Takieddine : « Le plus grave, ce sont les répercussions pour la France. Si on regarde les actes de Nicolas Sarkozy en politique étrangère, il a livré la France abattue, au plus bas niveau, abaissée. La Libye a demandé au Qatar d’agir à la place de la France, le Qatar a accepté de payer 300 millions d’euros à la Libye pour la libération des infirmières. Mais la Libye ne l’a jamais reçu. Allez voir si cet argent n’est pas dans les poches de Sarkozy et de Claude Guéant. Les preuves, ce n’est pas à moi de les donner. Monsieur Sarkozy a été en guerre contre la Libye à la demande du Qatar. Monsieur Sarkozy, est-ce que vous saviez que le Qatar avait un objectif en Libye ? Je vous accuse de haute-trahison ! Le résultat de cette guerre, c’est que la France a laissé s’installer dans le territoire libyen un chaos à n'en plus finir ».

A propos de son arrestation en provenance de Libye, avec 1,5 millions d’euros en liquide :
8h48 - Ziad Takieddine : « L’argent vient de Libye, que j’ai gagné avec mon travail dans la création d’une société en Libye. La Libye, dans la situation où elle se trouvait, ne pouvait pas transférer l’argent. Ils m’ont donné l’argent en liquide. Je fais mes déclarations d’impôt comme tout citoyen français. J’ai subi trois contrôles fiscaux, je n’ai pas eu une seule réprimande ».

8h47 - Ziad Takieddine : « J’ai travaillé pour le gouvernement français, oui. J’ai aidé à vendre des frégates à l’Arabie Saoudite. J’ai touché de l’argent de l’Arabie Saoudite, mes honoraires respectables, pas de la France. Je n’ai jamais reversé de ces commissions à des hommes politiques français ».

A propos des preuves sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 par la Libye, pour lequel une enquête a été ouverte vendredi par la justice française :
8h43 - Ziad Takieddine : « Ces transferts ont été effectués par la banque centrale libyenne vers des comptes bancaires, on peut vérifier. Les gens qui ont les documents de la banque centrale libyenne sont prêts à collaborer avec une justice qui se respecte ».

8h42 - Ziad Takieddine : « Je ne suis ni mythomane, ni politique, ni manipulateur, ni rancunier. De l’argent a été versé par les autorités libyennes, notamment Kadhafi, directement à Claude Guéant et Nicolas Sarkozy. Par des transferts bancaires et du cash ».

8h40 - Ziad Takieddine : « Des hommes sont prêts à donner ces preuves à une vraie justice. Le pouvoir politique en place, celui d’avant, c’est le même. La justice est une mauvaise administration, le parquet est complètement avec le pouvoir ».

8h38 - Ziad Takieddine : « Je mets en cause une personne : Claude Guéant. Je n’ai pas peur de lui. Il se permet de dire qu’il va m’attaquer en diffamation. Ayez le courage de dire que c’est encore un mensonge, parce que vous avez peur monsieur Guéant ! Je l’invite à venir s’expliquer devant les Français de ses actes nocifs pour la République ».

A propos de l’information judiciaire ouverte contre X suite au financement de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy. Des anciens dignitaires libyens affirment que la Libye a versé 50 millions d’euros pour cette campagne.
8h35 - Ziad Takieddine : « Je connais ces anciens dignitaires. C’est très important pour les libyens aussi que la vérité, qui dérange, éclate. Ces hommes étaient des collaborateurs de Kadhafi qui n’ont pas été tués. Ils sont en Suisse, dans des pays arabes amis, ils sont protégés, mais ils sont tous recherchés par Interpol. Il y a une vérité qui dérange, cette vérité, je suis prêt à la porter. Je suis le seul vivant qui a accompagné toute la démarche libyenne, de A à Z. J’ai assisté à tout, j’ai tout fait pour la France dans ce domaine. Pour la Syrie aussi. Ils ont essayé de me réduire au silence ».

Retrouvez aussi l'intégralité de l'émission Bourdin & Co de ce lundi.

Mathias Chaillot avec Jean-Jacques Bourdin