BFMTV

"Soyez bon!" lance Philippe à Castex, lors de la passation des pouvoirs à Matignon

Après trois ans comme Premier ministre, Edouard Philippe a quitté Matignon ce vendredi, non sans souhaiter "beaucoup de réussite, beaucoup de succès" à son successeur Jean Castex.

"Soyez bon!" Quelques heures après la démission d'Edouard Philippe du poste de Premier ministre vendredi matin, Jean Castex a été nommé à Matignon par Emmanuel Macron. La cérémonie de passation des pouvoirs entre les deux hommes a commencé à 17h30 ce vendredi s'étalant sur à peu près une heure, suivie d'un discours d'Edouard Philippe, faisant ses adieux à l'Hôtel de la rue de Varenne, puis d'un hommage à son successeur.

"Il vous appartiendra, monsieur le Premier ministre, désormais de continuer à servir la France", a-t-il lancé à l'adresse de Jean Castex, "vous la servez depuis bien longtemps, c'est une belle responsabilité. Alors je suis un peu ému en vous disant cela, mais, soyez bon, et comme on dit chez moi, 'bon vent'".

De nombreux remerciements

Le désormais ex-Premier ministre a remercié les différents collaborateurs avec qui il avait travaillé au cours de ces trois années à Matignon, mais aussi les députés, de la majorité comme de l'opposition, et surtout les ministres de son gouvernement. "La passation de pouvoir a été rapide et ne m'a peut-être pas permis de dire à chacun d'entre eux l'estime, la reconnaissance, l'affection que je leur portais", a-t-il déclaré.

Edouard Philippe a également salué "la très grande chance" qu'il avait eu de pouvoir travailler avec Emmanuel Macron "dans des conditions de confiance et de fluidité, qui resteront toute ma vie comme trois années assez exceptionnelles, d'une incroyable densité et d'une incroyable richesse".

"Je vous souhaite très sincèrement beaucoup de réussite"

Il a prévenu Jean Castex de "la charge assez lourde" qui l'attendait à Matignon: "Notre pays a besoin d'un esprit ouvert et d'une main ferme, et je pense que vous avez cet esprit ouvert et cette main ferme", a-t-il dit à son successeur.

"Je vous souhaite très sincèrement beaucoup de réussite, beaucoup de succès, du succès pour vous bien entendu, mais du succès pour notre pays, qui n'est pas encore completement sorti d'une crise sanitaire dont vous savez tous les aspects, tous les dangers, mais aussi toutes les mesures qui ont été prises" pour l'endiguer.

Jean Castex doit désormais s'atteler à la tâche de former un nouveau gouvernement, car celui d'Edouard Philippe a été dissous avec sa démission.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV