BFMTV

Municipales: Hidalgo battrait NKM à Paris

Selon un sondage CSA pour BFMTV publié ce mercredi 3 juillet, Anne Hidalgo aurait une courte victoire sur sa rivale de droite aux prochaines municipales parisiennes.

Selon un sondage CSA pour BFMTV publié ce mercredi 3 juillet, Anne Hidalgo aurait une courte victoire sur sa rivale de droite aux prochaines municipales parisiennes. - -

Sondage CSA-BFMTV - La gauche pourrait connaître une courte avance sur la droite lors des élections municipales à Paris, l'an prochain.

Une timide victoire de la gauche. Selon un sondage CSA pour BFMTV, portant sur les intentions de vote pour les prochaines élections municipales à Paris en 2014, mesurées à l'échelle de la ville, la gauche prendrait un léger avantage sur la droite, et totaliserait 50% des suffrages exprimés au premier tour, grâce à ses trois listes, si le premier tour avait lieu dimanche prochain.
La droite, elle, en totaliserait 38%.

> Légère avance de la gauche

Anne Hidalgo l'emporterait donc sur Nathalie Kosciusko-Morizet. Selon ce sondage, les listes emmenées par la candidate socialiste recueilleraient 36% des suffrages exprimés, devançant ainsi de quelques points celles conduites par sa rivale UMP, qui en totaliseraient 32%.

En revanche, aucune des autres listes ne franchirait la barre des 10%, à ce stade de la campagne. Ainsi, la liste Front de gauche remporterait 9% des suffrages, celle du Front national 7%, celle de l'UDI 6% et celles du MoDem et d'Europe Ecologie-Les Verts, 5% chacune.

Enfin, dans la perspective d'un second tour opposant Nathalie Kosciusko-Morizet et Anne Hidalgo, le report de voix profiterait à la candidate de gauche, qui recueillerait ainsi 53% des suffrages exprimés contre 47% pour sa concurrente.

> Priorité au logement et au stationnement

-
- © -

Parmi les principales préoccupations des Parisiens à l'approche des municipales: l'accès au logement puis le stationnement et la circulation, qui arrivent largement en tête avec respectivement 47% et 42% des citations.

Viennent ensuite la lutte contre la délinquance (37%), les transports en commun et les liaisons avec d'autres villes (36%), la propreté (33%) et le montant des impôts locaux (30%).

Par ailleurs, une majorité de Parisiens (63%) affirme que son vote sera avant tout motivé par des considérations purement locales, et ce toutes catégories de population confondues. Une minorité (22%) explique qu'elle votera d'abord pour s'opposer à la politique du président de la République et du gouvernement.

> Une faible majorité pour un changement en profondeur

-
- © -

Une faible majorité de Parisiens (44%)- principalement des individus âgés de 65 ans et plus et des habitants de l'Ouest de la capitale- estime qu'il faut changer en profondeur l'action municipale pour les prochaines années.

A contrario, 41% souhaitent une certaine continuité et pensent qu'il est préférable de poursuivre cette action telle qu'elle est déjà menée. Une volonté plus marquée chez les habitants du Nord-Est de la ville, chez les jeunes de 25 à 34 ans et chez les cadres.

Enfin, les sondés ont donné une note moyenne de 5,6 sur 10 au bilan de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris, où il est en fonction depuis 2001. Son bilan est surtout jugé positif par les jeunes de 25 à 34 ans (qui lui ont donné, en moyenne, 6,1 sur 10) et chez les cadres (6 sur 10). Les retraités ont été les plus sévères dans la notation, avec une moyenne de 4,1 sur 10.

CSA : « 2014, le match des municipales » - L'état d'esprit des Parisiens et leurs intentions de vote publié par Fil_Politique

|||Sondage CSA pour BFMTV, Le Figaro et Orange réalisé par Internet, du 29 juin au 2 juillet, sur un échantillon représentatif de 801 personnes âgées de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales à Paris, constitué d'après la méthode des quotas.

Adrienne Sigel