BFMTV
Sondages

2017: Macron renforce son statut de favori à gauche, percée de Valls

Le potentiel électoral d'Emmanuel Macron est le plus fort à gauche: 33% des Français affirment qu'ils pourraient voter pour l'ancien ministre de l'Economie, selon un sondage Elabe pour BFMTV publié ce mercredi. Il est suivi par l'ancien Premier ministre, candidat à la primaire de la gauche, qui progresse de 9 points par rapport à octobre.

Après les rebondissements de ces derniers jours au sommet de l'Etat, Emmanuel Macron renforce son statut de favori à gauche. Mais il est suivi par le désormais ex-Premier ministre Manuel Valls, qui réalise une percée depuis son entrée dans la course à la primaire à gauche, officialisée lundi quatre jours après le renoncement de François Hollande.

Ainsi, à cinq mois du premier tour de la présidentielle, un tiers des personnes interrogées (33%) déclarent qu’elles pourraient voter pour le fondateur du mouvement En Marche! - qui lui concourt hors primaire - s’il est candidat au premier tour de la présidentielle, selon un sondage Elabe "L'Opinion en direct" pour BFMTV. Soit une progression de 6 points par rapport à la précédente mesure de l'institut, les 18 et 19 octobre dernier.

Frémissement pour Valls après son entrée dans la course

L'ancien locataire de Matignon arrive en deuxième position, 27% des sondés déclarant pouvoir voter pour lui, deux jours après l’annonce de sa candidature depuis Evry. C'est 9 points de plus qu’en octobre.

Jean-Luc Mélenchon arrive quant à lui en troisième position avec un potentiel électoral de 23%, suivi par Martine Aubry (20%) puis, dans un mouchoir de poche, Arnaud Montebourg (18%), Christine Taubira (17%) et Ségolène Royal (16%). Viennent ensuite Najat Vallaud-Belkacem (14%), Anne Hidalgo (13%), Marisol Touraine (8%) et enfin Vincent Peillon (5%).

-
- © -

Auprès des sympathisants de gauche, Manuel Valls obtient le meilleur score : 50% d’entre eux estiment qu’il est « tout à fait » ou « plutôt » probable qu’ils votent pour l’ancien Premier ministre à la prochaine élection présidentielle alors qu’ils étaient 36% à partager cet avis en octobre, soit une progression de 14 points. Il est suivi par Martine Aubry (43%), Jean-Luc Mélenchon (40%), Emmanuel Macron (40%) et Christiane Taubira (38%). Avec 32% de potentiel électoral auprès des sympathisants de la gauche, Arnaud Montebourg est devancé par Ségolène Royal (35%).

-
- © -

La logique est sensiblement la même auprès des seuls sympathisants socialistes : avec un potentiel électoral de 70%, la poussée de Manuel Valls est indiscutable (+27 points par rapport à la précédente mesure Elabe pour BFMTV). Martine Aubry arrive en deuxième position (47%), suivie par Emmanuel Macron (43%), puis Christiane Taubira (41%). Une nouvelle fois, Arnaud Montebourg (31%à est devancé par Ségolène Royal (39%), et Najat Vallaud-Belkacem (37%).

Auprès des sympathisants de la droite et du centre, Emmanuel Macron distance les autres personnalités de gauche avec un potentiel électoral non négligeable puisqu’il s’élève à 39%, contre 18% pour Manuel Valls et 11% pour Arnaud Montebourg.

Valls vu comme le plus capable de rassembler la gauche

Interrogés par Elabe sur les qualités qu'ils attribuent aux candidats de gauche, les Français sont une large majorité à voir Emmanuel Macron comme dynamique (68%). Mais il est surtout perçu comme celui qui veut le plus changer les choses (ils sont 59% à l'en créditer, contre 52% pour Manuel Valls et 51% pour Arnaud Montebourg).

-
- © -

Manuel Valls leur apparaît cependant être celui qui possède le plus les qualités nécessaires pour être président de la République (56%, contre 40% pour Emmanuel Macron et 29% pour Arnaud Montebourg) et comme le plus capable de rassembler la gauche (38%, contre 33% pour Arnaud Montebourg et 22% pour Emmanuel Macron).

-
- © -
-
- © -

Sondage réalisé par Internet les 6 et 7 décembre 2016 auprès d'un échantillon de 989 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

V.R.