BFMTV

SONDAGE BFMTV - Un tiers des Français surestime fortement le pourcentage de la population immigrée en France

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. - Alain Jocard - AFP

Si deux Français sur 3 sont favorables à l'accueil des réfugiés politiques, 61% des sondés de l'enquête Elabe pour BFMTV trouvent la politique migratoire et d'asile du gouvernement "trop laxiste".

Seuls 10% des Français estiment correctement la proportion de la population immigrée dans la société. Selon le sondage l'Opinion en direct réalisé par Elabe pour BFMTV et dévoilé ce mercredi, près de la moitié des sondés (47%) surévalue le pourcentage; un tiers le fait d'ailleurs assez nettement, donnant 20% ou plus de la population totale. En réalité, l'Insee estimait en 2018 les immigrés (nés étrangers à l'étranger et résidant en France, ayant pu acquérir ou non par la suite la nationalité française) à 9,7% de la population. 

Ce sont les plus jeunes, entre 18 et 24 ans, qui gonflent le plus le chiffre, devant les 25-34 ans (53%) et les plus de 65 ans (38%). A noter que 30% des sondés avouent tout simplement ne pas savoir. 

En termes de couleur politique, les électeurs d'Emmanuel Macron et de Jean-Luc Mélenchon sont les moins nombreux à surestimer le pourcentage: 35% pour les premiers, 41% pour les seconds. En revanche, plus de la moitié des électeurs de François Fillon (56%) et de Marine Le Pen (57%) le gonflent, dont 45% fortement pour les électeurs de cette dernière. 

Deux Français sur trois favorables à l'accueil des réfugiés

En termes de politique migratoire, deux Français sur trois se disent favorables à l'accueil des réfugiés politiques; la proportion est inversée quant aux migrants pour des raisons économiques. Quant au regroupement familial, une courte majorité (51%) des sondés se prononce pour. De manière générale, depuis la dernière interrogation Elabe à ce sujet en juin 2018, l'opinion des Français s'avère plus favorable à l'accueil des immigrés. 

S'ils sont ceux à surestimer le plus la population d'immigrés en France, les 18-24 ans sont aussi ceux qui sont nettement plus favorables à l'accueil des réfugiés politiques (82%), de ceux bénéficiant du regroupement familial (76%) ou des migrants économiques (64%). C'est d'ailleurs la seule catégorie d'âge à se montrer favorable à cette dernière situation. 

Clivage politique

Sans surprise, le sujet est très clivant d'un point de vue politique. L'étude Elabe révèle que les électeurs de Jean Luc Mélenchon sont majoritairement favorables à l’accueil des réfugiés politiques (80%) et des migrants retrouvant leur famille en France (67%) et dans une moindre mesure des migrants économiques (57%). 

L'électorat d’Emmanuel Macron au 1er tour en 2017 est favorable à l’accueil des réfugiés politiques (84%) et des migrants retrouvant leur famille (65%). Ils sont ceci dit plus partagés sur l’accueil des migrants économiques (44% favorables, 56% opposés). 

Les électeurs de François Fillon sont plutôt favorables à l’accueil des réfugiés politiques (65%), mais majoritairement opposés au regroupement familial (63%) et à la migration économique (16% en faveur). Les soutiens de Marine Le Pen sont largement opposés à l’accueil des trois catégories de migrants et de réfugiés (entre 75% et 88%).

61% des sondés jugent la politique migratoire "trop laxiste"

Si le taux est en baisse depuis cinq points depuis janvier 2018, 61% des Français interrogés par Elabe trouvent toujours la politique migratoire et d'asile en France "trop laxiste". Seuls 10% la jugent "trop sévère" (près d'un quart des 18-24 ans), 28% "juste comme il faut". Près d'un quart des 18-24 ans interrogés juge cependant qu'elle est "trop sévère". 

Ce sentiment de "laxisme" est partagé par 70% des catégories populaires et 55% des CSP+. Parmi les communes urbaines, plus la ville est petite, plus ce ressenti est fort: 69% dans les communes entre 2.000 et 20.000 habitants, 65% entre 20.000 et 100.000, 54% dans les villes de plus de 100.000 âmes. Il est de 63% dans les communes rurales, contre 61% en agglomération parisienne. 

Là aussi, le découpage politique ne présente que peu de surprises. Près de 90% des électeurs de Marine Le Pen au 1er tour en 2017 et 77% de ceux de François Fillon pensent que la politique migratoire et d’asile de la France est trop laxiste. Les électeurs d’Emmanuel Macron et de Jean Luc Mélenchon sont plus partagés: respectivement 47% et 38% la jugent avec sévérité, alors qu'ils sont respectivement 45% et 39% à la trouver "comme il faut". 

Presque deux tiers des Français opposés à l'AME

Cette appréciation de la politique migratoire du gouvernement se ressent dans les réponses à la question "Êtes-vous favorable ou opposé à l'existence de l'Aide médicale d'Etat (AME)?".

Cette aide est délivrée aux étrangers en situation irrégulière s'ils se trouvent depuis au moins trois mois et couvre certains frais médicaux, dans la limite du remboursement de la sécurité sociale. Selon les résultats de l'Opinion en direct, près de deux tiers des Français y sont opposés (63%). L’ensemble des catégories socio-démographiques partage ce constat, sauf les 18-24 ans qui y sont favorables à 72%. 

L'opposition est plus forte auprès des 35-49 ans (69%), des 65 ans ou plus (69% aussi), des catégories sociales populaires (71%) et des habitants des communes rurales (67%) et des petites villes (70%).

Etude Elabe réalisée pour BFMTV auprès d'un échantillon de 1002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l'interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Interrogation par Internet les 8 et 9 octobre 2019.

Liv Audigane