BFMTV

Sondage BFMTV - Réchauffement climatique : 6 Français sur 10 jugent que l'exécutif n'en fait pas assez

Emmanuel Macron et Edouard Philippe - AFP

Emmanuel Macron et Edouard Philippe - AFP - AFP

Selon le nouveau sondage Elabe pour BFMTV, que nous publions ce mercredi après-midi, 62% des Français estiment que l'effort gouvernemental est insuffisant au moment de protéger l'environnement ou de lutter contre le réchauffement climatique.

La chaleur qui étouffe la France ces jours-ci impose les thèmes environnementaux dans toutes les têtes. Et l'institut Elabe a choisi de sonder nos compatriotes à ce sujet, leur demandant notamment si, selon eux, Emmanuel Macron et le gouvernement d'Edouard Philippe en faisaient assez concernant le réchauffement climatique et la protection de l'environnement. D'après ce sondage que nous diffusons ce mercredi après-midi, 62% des Français jugent l'effort gouvernemental insuffisant. 27% estiment qu'il est "juste ce qu'il faut". Enfin, 10% trouvent qu'il en fait trop. A côté de ces ensembles, on mesure 1% de non-alignés. 

Consensus

Le caractère trop limité de l'action gouvernementale en ce qui concerne l'avenir de la planète et le devenir du climat fait consensus au sein de toutes les catégories sociales. Ainsi, 67% des cadres émettent ce jugement, tandis que 63% des employés et ouvriers posent le même diagnostic.

Il faut faire un détour par les électorats politiques pour découvrir les opinions les plus tranchées. 75% des partisans de Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la dernière présidentielle assurent en effet qu'Emmanuel Macron et le gouvernement n'en font pas assez, comme 60% de ceux de Marine Le Pen et 58% des électeurs d'Emmanuel Macron. L'opinion des ex "fillonistes" est plus mêlée: 45% d'entre eux penchent aussi pour le "pas assez" tandis que 41% affirment que la politique environnementale actuelle est "juste ce qu'il faut". 

Faut-il faire un choix? 

Elabe a aussi jaugé l'une des questions qui sous-tendent le mouvement des gilets jaunes depuis son origine, et plus largement le débat politique actuel: pouvoir d'achat et urgence écologique peuvent-ils aller de pair ou doit-on faire un choix? 

Pour 53% des Français, il est possible de concilier les deux. Cette statistique est en recul de cinq points cependant par rapport au sondage du 28 novembre 2018. 34% des Français, un taux stable, souhaitent qu'on privilégie l'augmentation du pouvoir d'achat. A l'inverse, ils sont 13% à vouloir qu'on s'occupe avant tout de la transition écologique. 

L'idée que pouvoir d'achat et lutte écologique sont conciliables séduit avant tout les classes aisées (dont 63% des membres vont en ce sens), les gens qui n'ont pas de mal à finir le mois, à hauteur de 59% d'entre eux, et les partisans d'Emmanuel Macron (pour 72% d'entre eux). 43% des retraités, 41% des personnes devant se restreindre à la fin du mois et 59% des soutiens de Marine Le Pen préféreraient en revanche qu'on fasse du pouvoir d'achat une priorité. Enfin, 28% des 18-24 ans et 17% des classes aisées appuient au contraire la préséance de la transition écologique sur l'accroissement du pouvoir d'achat. 

Robin Verner